Ferrari promet un Vettel plus fort en 2019

partages
commentaires
Ferrari promet un Vettel plus fort en 2019
Par : Basile Davoine
15 nov. 2018 à 13:00

Directeur de l'ingénierie chez Ferrari, Jock Clear n'a aucun doute sur la capacité de rebond de Sebastian Vettel l'année prochaine.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H sur la grille
Jock Clear, ingénieur en chef de Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H au stand
Sebastian Vettel, Ferrari et Max Verstappen, Red Bull Racing sur la grille
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H agite les mains pendant la pesée
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari dans le Parc Fermé
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H dans le Parc Fermé

La campagne 2018 avait idéalement débuté pour le pilote allemand et Ferrari, mais la seconde partie de saison a de nouveau coûté très cher à la Scuderia, marquée par des erreurs commises aussi bien par l'équipe que par son quadruple Champion du monde.

La saison prochaine sera également le théâtre d'un changement notable pour Sebastian Vettel, qui ne fera plus équipe avec Kimi Räikkönen pour la première fois depuis qu'il a rejoint Ferrari en 2015. Il aura pour voisin de garage un Charles Leclerc clairement identifié comme le gage d'avenir à Maranello.

Lire aussi :

Néanmoins, Jock Clear est persuadé que Vettel saura tirer les leçons de la saison 2018 pour revenir plus fort, et ne pas ruminer son échec pour plutôt s'en servir afin de viser le titre mondial.

"Je pense qu'il a bien aimé la saison", assure l'ingénieur britannique. "Il y a eu des hauts et des bas. Je crois qu'il a dit récemment que perdre le titre en 2009 avait été plus frustrant. Je pense que dans l'ensemble, il a abordé cette bataille en prenant tous les risques, en voulant tout donner, et nous en faisons partie. Nous avons tous joué notre rôle cette année dans les hauts et les bas. Je crois que du point de vue de Seb, ça lui donne davantage de force pour revenir l'an prochain et dire qu'il y a quelque chose d'inachevé."

Introspection et… autosatisfaction

Si Vettel a perdu définitivement son duel face à Hamilton dès le Grand Prix du Mexique, le Britannique y assurant sa cinquième couronne, Ferrari a également dû s'avouer vaincue au championnat constructeurs face à Mercedes à Interlagos.

La Scuderia peut difficilement cacher sa déception d'être passée à côté de ces deux objectifs cette année, mais encore une fois, le discours se veut porteur d'optimisme et basé sur la nécessité d'apprendre et de ne pas répéter les mêmes erreurs. Le développement et la quête de performance sur la durée de la saison a notamment déçu, avec des évolutions qui n'ont pas fonctionné et contraint l'équipe à revenir en arrière.

"C'était une bataille fantastique, et c'est pour cela que nous faisons ce sport", relativise un Jock Clear résolument tourné vers l'avenir. "Ce sont des saisons comme celle-ci que l'on savoure. Bien entendu, on est du mauvais côté à la fin, c'est frustrant. Mais spécifiquement, nous n'avons pas analysé à quel point, comme vous l'avez dit, les choses nous ont échappé."

"Le fait est que dans une saison, les points que l'on inscrit à Abu Dhabi sont aussi importants que ceux que l'on marque en Australie, et pour gagner un championnat, il faut tout mettre bout à bout sur la totalité d'une saison. Nous n'avons pas fait un aussi bon travail que nos concurrents directs à cet égard, et nous en sommes conscients.

"Nous avons un regard rétrospectif sur la saison, nous analysons les points forts de ce qui est probablement la plus solide saison de Ferrari depuis 10 ans, et nous bâtissons sur nos forces. Je crois que la victoire [de Kimi Räikkönen] à Austin témoigne du fait que l'équipe revient et se défend, et nous avons compris certains des problèmes que nous avons rencontrés lors du second tiers de la saison."

Article suivant
McLaren choisit Bob Fernley comme président de sa branche IndyCar

Article précédent

McLaren choisit Bob Fernley comme président de sa branche IndyCar

Article suivant

Des inquiétudes côté moteur pour Hamilton à Abu Dhabi

Des inquiétudes côté moteur pour Hamilton à Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine