Formule 1 GP d'Espagne

Alpine n'aura "pas d'évolutions dans un avenir proche" selon Gasly

Pierre Gasly s'attend à des Grands Prix européens difficiles pour Alpine, qui n'apportera pas de nouvelles évolutions à court terme sur sa monoplace.

Pierre Gasly, Alpine A524, dans la voie des stands

Malgré un léger mieux qui s'est concrétisé par trois entrées dans les points lors des quatre derniers Grands Prix, le niveau de compétitivité d'Alpine en Formule 1 reste précaire. Si la présence des deux monoplaces dans le top 10 au Grand Prix du Canada a permis à l'écurie de reprendre à Williams la huitième place du championnat constructeurs, Pierre Gasly demeure méfiant et peu optimiste pour les échéances à venir.

À Montréal, le Français et son coéquipier Esteban Ocon ont su tirer leur épingle du jeu dans des conditions pluvieuses mais à la régulière, l'A524 manque encore de développement. L'équipe d'Enstone souhaitant la faire évoluer drastiquement lorsque ce sera possible, c'est de patience dont vont devoir encore faire preuve les pilotes, à commencer par le prochain week-end à Barcelone.

"Nous n'aurons pas d'évolutions dans un avenir proche", prévient Pierre Gasly. "Nous savons que l'objectif est d'avoir quelque chose d'un peu plus significatif à un moment donné dans l'année. [Les qualifications à Montréal] ont été difficiles. Je m'attends à ce que les prochains Grands Prix soient assez difficiles si les conditions sont normales, mais c'est la Formule 1, il y a toujours des opportunités à certains moments. C'est pourquoi nous devons rester alertes et, jusqu'à ce que nous ayons les évolutions, nous devons essayer de saisir toutes les opportunités qui peuvent se présenter."

Pour le pilote tricolore, qui souligne le "bon travail d'équipe", la période très compliquée que traverse Alpine dans le domaine technique n'empêche pas de progresser sur le plan opérationnel et de tout mettre en œuvre pour parvenir à tirer parti de la moindre occasion.

"C'est ce dont nous avons besoin jusqu'à la fin de l'année, car nous savons que Williams semble avoir une monoplace compétitive", insiste-t-il. "Quand on regarde les qualifications, c'est plutôt impressionnant. Haas semble aussi avoir un bon rythme de temps en temps. Nous savons que dans des jours comme ça nous devons tirer le meilleur de ce que nous avons, et que nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs ou de prendre des risques qui ne sont pas nécessaires."

Bruno Famin en convient, si un temps sec est au rendez-vous à Barcelone pour le Grand Prix d'Espagne, la donne sera plus complexe pour Alpine, mais le travail se poursuit.

"Nous sommes de retour sur un circuit conventionnel après avoir couru sur des pistes non permanentes lors des deux derniers Grands Prix", rappelle le directeur de l'écurie. "Barcelone est un circuit de référence et nous verrons où nous en sommes. Quoi qu'il en soit, le travail acharné se poursuit dans notre lutte pour le championnat et nous bénéficions de la dynamique positive des deux dernières courses pour continuer à avancer."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Albon prêt à "sacrifier 2025 pour 2026" chez Williams
Article suivant 10 des trophées les plus bizarres décernés en F1

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France