Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Grosjean sixième en version Melbourne, loin devant Magnussen

partages
commentaires
Grosjean sixième en version Melbourne, loin devant Magnussen
Par :
26 juil. 2019 à 17:03

Le casse-tête continue chez Haas F1 Team à Hockenheim, où les comparatifs entre trois packages différents ont de nouveau débouché sur une conclusion visiblement limpide : la VF-19 en configuration Melbourne reste plus efficace qu'avec l'une ou l'autre évolution aéro.

Une nouvelle fois amené à prendre le volant d'une F1 revenue à sa spécification de début de saison, Romain Grosjean a, comme à Silverstone, nettement apprécié son comportement. Au point même de signer le sixième chrono de la deuxième séance d'essais libres, à sept dixièmes du meilleur temps. Le tout pendant que Kevin Magnussen terminait seulement devant les Williams avec une auto affublée d'un tout nouveau kit aérodynamique... En délicatesse sur le plan des résultats, sans parler de la polémique provoquée par l'accrochage avec son coéquipier au départ du dernier Grand Prix, Grosjean se satisfait d'avoir bouclé "une bonne journée", ses impressions tenaces étant à nouveau confirmées par le chronomètre. 

Lire aussi :

"C'est incroyable de dire que cette voiture a peut-être neuf mois, et ça fait neuf mois qu'elle a été finie et elle fonctionne toujours aussi bien", lâche-t-il, un brin interloqué. "Je pense qu'il faut le prendre du bon côté et se dire que l'équipe est capable de produire une voiture qui fonctionne extrêmement bien. On s'est peut-être perdus un petit peu sur les évolutions qu'on a apportées, mais c'est une bonne voiture. Les sensations étaient bonnes dès le premier tour, et c'est plaisant. C'est plaisant de se voir dans le mix avec une Mercedes et une Red Bull. Aujourd'hui, c'était bien. Le long relais était un peu plus compliqué, mais je pense que l'on a des idées de comment améliorer ça. On va voir comment le reste du week-end évolue, on va voir la météo qui semble jouer des tours."

Magnussen a testé deux packages

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

L'écurie américaine paraissait déjà perdue depuis quelques semaines, mais même si les résultats de ces essais libres ajoutent de la difficulté au casse-tête des ingénieurs, Grosjean assure que les comparaisons qui ont pu être menées s'avéreront particulièrement précieuses. Le fait de rouler par une forte chaleur aussi, en dépit d'une météo qui devrait tourner pour samedi et dimanche.

"Pour nous, c'était une journée importante pour le développement futur, pour trouver des solutions sur la voiture quand il fait chaud, on sait que ce n'est pas quelque chose où on a été extrêmement performants cette année, au Paul Ricard ou alors en Autriche", rappelle le Français. "On a fait un grande batterie de tests sur la voiture avec des positifs et des moins positifs. Même si le reste du week-end il pleut et c'est plus frais, je pense que c'était important aujourd'hui qu'on arrive à avoir des solutions, notamment pour la semaine prochaine où il risque de faire chaud à Budapest.

Au cours de cette première journée d'essais libres, Kevin Magnussen a en fait divisé sa journée en deux, puisque le Danois disposait du package introduit en Barcelone pour les EL1, puis de celui tout juste inauguré en Allemagne en EL2. Entre les deux versions, il assure n'avoir "pas vraiment ressenti de différence", ce qui rend toute conclusion difficile à tirer, tout comme les décisions à prendre pour la suite du week-end. "Nous devons poursuivre notre apprentissage et essayer de comprendre pourquoi ces évolutions qui étaient censées être meilleures ne le sont pas", ajoute-t-il. "Si la différence est aussi importante qu'aujourd'hui, nous devons peut-être voir pour revenir à la spécification du premier Grand Prix avec les deux voitures, faire du mieux possible cette saison, essayer de marquer autant de points que possible avec cette voiture."

Germany GP d'Allemagne - EL2

P. Pilote Constructeur Tours Temps
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 33 1'13.449
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 30 1'13.573
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 30 1'13.595
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 30 1'14.111
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 23 1'14.133
6 France Romain Grosjean Haas 33 1'14.179
7 Canada Lance Stroll Racing Point 32 1'14.268
8 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 33 1'14.458
9 Germany Nico Hülkenberg Renault 26 1'14.472
10 Mexico Sergio Pérez Racing Point 30 1'14.518
Article suivant
Une Racing Point "au régime" et de retour dans le top 10

Article précédent

Une Racing Point "au régime" et de retour dans le top 10

Article suivant

Après le crash de Gasly, Red Bull "commence à manquer de pièces"

Après le crash de Gasly, Red Bull "commence à manquer de pièces"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Lieu Hockenheimring
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine