Hamilton pointe un "déséquilibre énorme" sur sa Mercedes à Austin

partages
commentaires
Hamilton pointe un
Par : Adam Cooper
26 oct. 2018 à 12:40

Lewis Hamilton a déclaré qu'une erreur de réglages commise par l'équipe Mercedes avant la course du Grand Prix des États-Unis 2018 de F1 avait rendu le comportement de sa voiture "très étrange".

Un problème de poids aux roues, à savoir un déséquilibre de poids entre les pneus, a touché la voiture de Hamilton après le travail supplémentaire effectué afin de changer les pompes à eaux sur les deux W09. Mercedes a également dû faire face à une augmentation de la pression des pneus arrière de la part de Pirelli, et l'équipe a également bouché les trous de ventilation sur ses jantes arrière pour éviter une éventuelle protestation de la part de Ferrari.

Tous ces facteurs ont contribué à rendre l'après-midi difficile pour Hamilton, qui a tout de même terminé troisième. "Ils ont démonté la voiture dans la matinée et quand ils l'ont remontée, la voiture était déséquilibrée. Donc un gros problème de poids aux roues, c'était de l'ordre de 50 kg, ce qui était énorme. L'avant droit et l'arrière gauche ont donc pris tout le poids, la voiture ne tournait pas dans les virages à gauche."

Lire aussi :

"C'était étrange en piste. C'était comme si j'avais un fort vent arrière ou quelque chose comme ça dans des endroits comme le virage 19 ; dans les virages à droite, ça allait un peu mieux. Mais il n'y a pas beaucoup de virages à droite sur ce circuit. Je pense que si je n'avais pas eu ce problème, la course aurait été bien différente."

L'équipier de Hamilton, Valtteri Bottas, a confirmé que les modifications n'avaient pas vraiment aidé à améliorer la performance de la voiture. "Ça a fait une différence, c'est sûr. Nous savons que la voiture n'était pas à 100% en termes de set-up mécanique pour la course, et nous avons également été piégés par nos prévisions sur la durée de vie des pneus."

"Je pense également que l'équilibre difficile que nous avions en course a été en partie causé par les limites de Pirelli qui ont été augmentées entre samedi et dimanche. La voiture n'était plus aussi bonne à piloter qu'en qualifications. Avec l'équilibre qui n'était pas optimal, l'usure des pneus a été plus importante, ça a rendu les choses plus difficiles."

Article suivant
Les vibreurs, éternel compromis entre F1 et MotoGP

Article précédent

Les vibreurs, éternel compromis entre F1 et MotoGP

Article suivant

Les pilotes veulent des caméras à la place des rétroviseurs

Les pilotes veulent des caméras à la place des rétroviseurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités