Hamilton et la défense de Leclerc : "La règle n'a pas été appliquée"

Charles Leclerc dit s'être endurci grâce à son duel autrichien perdu contre Verstappen, mais Lewis Hamilton estime que les limites de cohérence des décisions des commissaires sportifs en réponse au pilotage musclé ont peut-être été atteintes à Monza.

Vainqueur du Grand Prix d'Italie après avoir résisté aux pilotes Mercedes, Charles Leclerc a dit après la course avoir piloté plus agressivement en Italie contre Lewis Hamilton, après avoir appris sa leçon lorsqu'il avait laissé filer la victoire à Max Verstappen en Autriche.

Leclerc avait été dépassé par le pilote Red Bull en fin de course après une bataille roues contre roues sur le Red Bull Ring, et la décision de ne pas pénaliser Verstappen avait instauré un point de référence pour les pilotes en termes de niveau d'agressivité pouvant être affiché en course et à quel point les commissaires de piste laisseraient les pilotes s'expliquer entre eux et faire le spectacle.

Renforcé depuis le duel perdu en Autriche

À Monza, dimanche, Leclerc a résisté à une longue attaque de Lewis Hamilton et provoqué en deux occasion des messages radio irrités du quintuple Champion du monde. Leclerc a tout d'abord forcé Hamilton à emprunter la voie de dégagement de la chicane Roggia, avant de réaliser un mouvement de blocage sur le leader du championnat à l'abord de la Curva Grande.

"Depuis l'Autriche, il est clair que nous pouvons aller un peu plus loin dans la manière dont nous défendons et dépassons et notre agressivité à nous, pilotes", a justifié Leclerc lors de son débriefing avec la presse, peu après la course. "Je crois que l'Autriche m'a aidé à changer mon approche et c'est aussi grâce à cela que je suis parvenu à gagner aujourd'hui. C'était clairement très limite mais je suis heureux de piloter de cette manière."

Lire aussi :

Tellement limite que Leclerc a reçu un drapeau noir et blanc, en guise d'avertissement, de la part des commissaires de piste, pour sa manœuvre de défense en réaction à l'attaque de Hamilton dans la seconde chicane. Le drapeau noir et blanc est de nouveau utilisé par la FIA pour signifier à un pilote qu'il est averti et suivi de près par la direction de course et risque une pénalité à la moindre offense suivante. "J'étais conscient par la radio du fait que j'avais pris un drapeau noir et blanc pour avoir bougé au freinage", commente Leclerc, qui a tout d'abord feint de ne pas comprendre la raison de la présentation du drapeau dans sa première communication radio avec son muret des stands. "Pour être complètement honnête, je savais qu'il était à droite et il a freiné un petit peu tôt. C'était probablement volontaire car il ne voulait pas essayer de passer par l'extérieur. Je trouve que j'ai laissé [un espace de] la largeur d'une voiture. Je n'ai pas vu les images mais je suis assez certain du fait que j'ai laissé une voiture de largeur. C'est bien si l'on peut faire la course plus âprement."

Hamilton : "La règle en place n'a pas été appliquée"

Hamilton n'était de son côté pas convaincu du fait que Leclerc ait été traité de la bonne manière par les commissaires sportifs après cet épisode. "Nous avons constamment demandé de la régularité [dans les décisions]", rappelle-t-il. "Il y avait une règle en place et elle n'a pas été appliquée aujourd'hui. Ils ont utilisé une conséquence différente. Je ne sais pas vraiment pourquoi ça a été le cas. Je suppose que les commissaires se sont réveillés d'un autre côté du lit."

Interrogé par Motorsport.com sur son sentiment concernant le fait que Leclerc ait été ou non à la limite, Hamilton a répondu : "C'est la course, je suppose. Il m'a fallu éviter d'entrer en contact avec lui une paire de fois, mais c'est comme ça qu'est la course aujourd'hui."

partages
commentaires
Simple amende pour McLaren après l'unsafe release de Sainz

Article précédent

Simple amende pour McLaren après l'unsafe release de Sainz

Article suivant

Wolff : Le drapeau d'avertissement a ouvert "une boîte de Pandore"

Wolff : Le drapeau d'avertissement a ouvert "une boîte de Pandore"
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021