Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
127 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Rumeur Hamilton : la mise au point de Ferrari

partages
commentaires
Rumeur Hamilton : la mise au point de Ferrari
Par :
12 déc. 2019 à 13:31

Tout en se disant "flatté" par l'intérêt de Lewis Hamilton, le PDG de Ferrari a qualifié de "totalement prématurée" l'idée de réfléchir au recrutement du sextuple Champion du monde pour 2021.

Lors d'une rencontre cette semaine à Maranello avec quelques médias, parmi lesquels Motorsport.com, Louis Camilleri est revenu sur les spéculations autour de Lewis Hamilton. Le PDG de Ferrari a estimé que certaines informations avaient pris des proportions trop importantes, notamment celles concernant les rencontres entre le sextuple Champion du monde et John Elkann, président du constructeur italien.

Lire aussi :

En marge du dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi, les commentaires ont fusé autour d'un éventuel intérêt de la Scuderia pour Hamilton après 2020. Dans le même temps, le Britannique et le directeur de Mercedes, Toto Wolff, ont toujours appuyé sur le fait qu'un avenir commun restait l'option la plus vraisemblable. Wolff a même estimé le risque de voir partir son pilote à "25%", minimisant les rumeurs. Pour sa part, Louis Camilleri a rappelé que son président et Hamilton s'étaient rencontrés publiquement, au vu et au su de tous.

"C'était un événement mondain, qui a en quelque sorte pris des proportions exagérées", tempère-t-il. "Ils ont des amis communs. Le fait est que nous avons un accord à long terme avec un pilote [Charles Leclerc], et qu'avec l'autre pilote [Sebastian Vettel] l'accord se termine fin 2020. Nous sommes clairement très flattés que Lewis en particulier, et d'autres pilotes, veuillent nous rejoindre. Mais il serait prématuré de décider quoi que ce soit aujourd'hui pour l'avenir."

Ferrari veut comprendre les intentions de Vettel

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Dans le fonctionnement actuel de Ferrari, les deux hommes ayant la main pour décider du duo de pilotes sont Mattia Binotto et Louis Camilleri. Ce dernier rappelle volontiers qu'à ce jour, il n'a jamais discuté directement avec Lewis Hamilton, et qu'il n'est pas question d'évoquer un seul instant les concessions que Ferrari pourraient faire dans le cas où la Scuderia voudrait attirer le Champion du monde. "Franchement, je ne veux pas aller jusque-là", insiste-t-il. "C'est totalement prématuré et nous étudierons nos options au moment approprié. Nous verrons ce qui nous convient le mieux au niveau de l'équipe."

Pour sa part, et malgré les erreurs répétées de Sebastian Vettel ces deux dernières années, Mattia Binotto continue de s'estimer "chanceux" de disposer de son duo actuel. Le directeur de l'écurie admet inévitablement qu'il faudra prochainement savoir quelles sont les intentions de l'Allemand pour la suite, son contrat arrivant à échéance dans un an.

"Nous devons nous poser avec Seb pour comprendre ses intentions pour l'avenir", confirme-t-il. "Nous avons besoin de voir notre stratégie se développer l'année prochaine. Nous devons voir également les performances, comment il se sent avec la voiture, ainsi que sa motivation pour l'avenir. Ce n'est pas une question d'erreurs commises ou non. Il s'agit vraiment de la manière dont il se voit lui-même pour l'avenir et de comment nous voyons notre line-up."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
Ferrari dévoile une date précoce pour présenter sa F1 2020

Article précédent

Ferrari dévoile une date précoce pour présenter sa F1 2020

Article suivant

Le prochain simulateur de McLaren ? "Un sacré truc"

Le prochain simulateur de McLaren ? "Un sacré truc"
Charger les commentaires