Pénalisé, Hamilton aura "du pain sur la planche" en course

Lewis Hamilton a été le pilote le plus rapide des EL1 et EL2 du Grand Prix de Turquie, néanmoins c'est depuis le centre du peloton qu'il prendra le départ de la course en raison d'une pénalité.

Pénalisé, Hamilton aura "du pain sur la planche" en course

Ce week-end, Lewis Hamilton retrouve l'Istanbul Park, le circuit sur lequel il a été sacré septuple Champion du monde l'an passé. Et les retrouvailles avec le tracé turc ont été très bonnes puisque le pilote Mercedes a pris le meilleur temps dans les deux premières séances d'essais libres et a même fait tomber le record du tour, vieux de 16 ans. 

Les performances de Hamilton ce vendredi auraient pu lui ouvrir les portes de la victoire, c'était sans compter une pénalité de 10 places infligée à la suite d'un changement de moteur, un revers dans sa lutte pour le titre face à Max Verstappen.

Très satisfait du comportement de la Mercedes W12 et estimant être "très proche" de la perfection, Hamilton a également reconnu qu'un grand défi l'attendait pour la course.

"Nous avons commencé avec de très bons réglages", a-t-il commenté au micro de Sky Sports. "La première séance a été très solide. Le circuit a évolué, le feeling était différent, et nous avons fait quelques changements pour la deuxième séance qui étaient OK. Je ne suis pas certain que le feeling était aussi bon que lors de la première séance mais nos observations étaient bonnes. J'espère que nous pourrons nous en servir pour la suite du week-end."

"Je ne sais pas s'il reste beaucoup [de marge de progression], mais nous trouvons toujours quelque chose pendant la soirée, donc je suis certain de pouvoir trouver un petit quelque chose entre ce soir et demain, s'il ne pleut pas. J'ai du pain sur la planche pour dimanche, donc quoi qu'il en soit, je vais essayer d'en tirer le meilleur parti."

Bottas a le sourire mais surveille ses rétroviseurs

Le vendredi de Valtteri Bottas a été plus discret, la faute a un démarrage ne correspondant pas aux attentes du Finlandais compte tenu de l'augmentation drastique du niveau d'adhérence de l'Istanbul Park entre l'an dernier et cette saison. Ce dernier n'a pourtant pas quitté le top 5, que ce soit en EL1 ou en EL2, et a conclu la journée avec un meilleur temps personnel à quatre dixièmes de son coéquipier. De bonne augure pour la suite de son week-end.

"C'était beaucoup plus rapide [que l'an dernier], plus de 10 secondes en EL1 je crois", a déclaré Bottas. "Il y a une bonne adhérence désormais et je pense que c'est l'un des circuits du calendrier avec le plus de grip. Par conséquent, notre approche sur les réglages de la voiture était nettement différente que celle de l'an passé et nous avons dû retrouver nos marques au fil de la journée."

"C'était le principal objectif aujourd'hui. Je pense que notre point de départ n'était pas idéal, mais je suis certain que c'était la même chose pour les autres. En EL2, le feeling est devenu très bon et il n'y avait aucun problème majeur avec la voiture. Je pense que cela peut être un excellent week-end."

La Scuderia Ferrari nourrit aussi de grandes ambitions sur ce circuit, Charles Leclerc ayant terminé troisième en EL1 puis deuxième en EL2 avec des chronos plus ou moins similaires à ceux de Hamilton. Ce dernier, qui devrait selon toute logique s'élancer derrière le Monégasque et son coéquipier Carlos Sainz, a prédit des "difficultés à dépasser" les machines de Maranello en course.

Bottas a admis que le rythme affiché par Leclerc et Sainz était bon, néanmoins le regard du Finlandais s'est davantage tourné vers Red Bull, en retrait ce vendredi. "[L'Istanbul Park] semble être un bon circuit pour Ferrari mais je continue de penser que Red Bull va sûrement augmenter la cadence. Nous aussi. Je pense que ça va être serré."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen handicapé par l'équilibre de la Red Bull en Turquie

Article précédent

Verstappen handicapé par l'équilibre de la Red Bull en Turquie

Article suivant

"J'ai les bras trop courts" : Gasly explique son commentaire

"J'ai les bras trop courts" : Gasly explique son commentaire
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021