Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
31 oct.
Prochain événement dans
32 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
04 déc.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
74 jours

Hamilton presse Pirelli pour avoir de meilleurs pneus en F1

partages
commentaires
Hamilton presse Pirelli pour avoir de meilleurs pneus en F1
Par :

Lewis Hamilton estime que la F1 doit mettre la pression sur Pirelli afin de disposer de meilleurs pneus en 2022 et d’éradiquer la trop grande gestion des gommes nécessaire lors des Grands Prix.

Lewis Hamilton appelle de ses vœux un changement de philosophie de la part de Pirelli pour 2022, date à laquelle la nouvelle réglementation technique entrera en vigueur, avec également de nouvelles roues 18 pouces. Victorieux pour la quatrième fois de la saison dimanche dernier, lors du Grand Prix d'Espagne, le Britannique est parvenu à ce succès au terme d'une course qui a incarné à elle seule toute la problématique de la gestion des gommes en Formule 1. S'il a été un parfait gestionnaire en la matière, le sextuple Champion du monde a rappelé qu'il n'en était pas pour autant un adepte, lui qui a déjà formulé de telles revendications l'an passé lorsqu'il a assisté à des réunions avec les instances dirigeantes.

Lire aussi :

Ce processus avait d'ailleurs mené à une modification tardive du cahier des charges adressé à Pirelli pour 2020, le manufacturier manquant du coup de temps pour développer ses pneus et voyant ceux-ci être rejetés en bloc par les écuries. Cette année comme la prochaine, c'est donc avec les enveloppes 2019 que le plateau doit composer, patientant dans l'espoir d'un changement de cap très clair dans un peu moins de deux ans.

"Nous devons vraiment mettre beaucoup de pression sur Pirelli pour l'avenir", prévient Lewis Hamilton. "Malheureusement, ils n'ont pas fait un excellent travail en fin d'année dernière pour développer les pneus 2020. Nous avons donc dû continuer cette saison avec les mêmes pneus qu'en 2019. Auparavant, quand ils [la F1 et la FIA] faisaient la lettre comportant les objectifs, les pilotes ne prenaient pas part à cette discussion. C'est pourquoi l'année dernière je suis allé à la réunion à Paris, pour y représenter les pilotes. Nous voulons les aider à établir correctement le cahier des charges. Il y a longtemps que cela n'a pas été fait correctement."

"Ils ne pourront probablement pas le faire pour l'année prochaine, mais pour 2022, il nous faut de meilleurs pneus. Il nous faut des pneus qui nous donnent plus d'adhérence, davantage de sécurité, et qui nous permettent de piloter plus proches les uns des autres afin de vous offrir de meilleures courses. Actuellement, nous faisons énormément de gestion. Je ne crois pas que ce soit ce que le public veut voir. Ce n'est pas ce que les pilotes veulent, devoir gérer ça derrière une voiture, rester plusieurs secondes derrière car les pneus ne sont pas suffisamment bons. Nous voulons donc aider Pirelli à faire de meilleurs pneus, s'ils le peuvent. C'est évidemment la question."

Parmi les chiffres frappants du Grand Prix d'Espagne, on retient notamment qu'au début du premier relais, le leader qu'était Lewis Hamilton tournait avec des chronos environ neuf secondes plus lents qu'en qualifications. Abyssal, cet écart ne peut se justifier uniquement par le plein de carburant et l'absence d'un mode moteur de qualifications…

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Article précédent

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Article suivant

Les 10 écuries de F1 ont signé les nouveaux Accords Concorde

Les 10 écuries de F1 ont signé les nouveaux Accords Concorde
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine