Hamilton presse Pirelli pour avoir de meilleurs pneus en F1

Lewis Hamilton estime que la F1 doit mettre la pression sur Pirelli afin de disposer de meilleurs pneus en 2022 et d’éradiquer la trop grande gestion des gommes nécessaire lors des Grands Prix.

Hamilton presse Pirelli pour avoir de meilleurs pneus en F1

Lewis Hamilton appelle de ses vœux un changement de philosophie de la part de Pirelli pour 2022, date à laquelle la nouvelle réglementation technique entrera en vigueur, avec également de nouvelles roues 18 pouces. Victorieux pour la quatrième fois de la saison dimanche dernier, lors du Grand Prix d'Espagne, le Britannique est parvenu à ce succès au terme d'une course qui a incarné à elle seule toute la problématique de la gestion des gommes en Formule 1. S'il a été un parfait gestionnaire en la matière, le sextuple Champion du monde a rappelé qu'il n'en était pas pour autant un adepte, lui qui a déjà formulé de telles revendications l'an passé lorsqu'il a assisté à des réunions avec les instances dirigeantes.

Lire aussi :

Ce processus avait d'ailleurs mené à une modification tardive du cahier des charges adressé à Pirelli pour 2020, le manufacturier manquant du coup de temps pour développer ses pneus et voyant ceux-ci être rejetés en bloc par les écuries. Cette année comme la prochaine, c'est donc avec les enveloppes 2019 que le plateau doit composer, patientant dans l'espoir d'un changement de cap très clair dans un peu moins de deux ans.

"Nous devons vraiment mettre beaucoup de pression sur Pirelli pour l'avenir", prévient Lewis Hamilton. "Malheureusement, ils n'ont pas fait un excellent travail en fin d'année dernière pour développer les pneus 2020. Nous avons donc dû continuer cette saison avec les mêmes pneus qu'en 2019. Auparavant, quand ils [la F1 et la FIA] faisaient la lettre comportant les objectifs, les pilotes ne prenaient pas part à cette discussion. C'est pourquoi l'année dernière je suis allé à la réunion à Paris, pour y représenter les pilotes. Nous voulons les aider à établir correctement le cahier des charges. Il y a longtemps que cela n'a pas été fait correctement."

"Ils ne pourront probablement pas le faire pour l'année prochaine, mais pour 2022, il nous faut de meilleurs pneus. Il nous faut des pneus qui nous donnent plus d'adhérence, davantage de sécurité, et qui nous permettent de piloter plus proches les uns des autres afin de vous offrir de meilleures courses. Actuellement, nous faisons énormément de gestion. Je ne crois pas que ce soit ce que le public veut voir. Ce n'est pas ce que les pilotes veulent, devoir gérer ça derrière une voiture, rester plusieurs secondes derrière car les pneus ne sont pas suffisamment bons. Nous voulons donc aider Pirelli à faire de meilleurs pneus, s'ils le peuvent. C'est évidemment la question."

Parmi les chiffres frappants du Grand Prix d'Espagne, on retient notamment qu'au début du premier relais, le leader qu'était Lewis Hamilton tournait avec des chronos environ neuf secondes plus lents qu'en qualifications. Abyssal, cet écart ne peut se justifier uniquement par le plein de carburant et l'absence d'un mode moteur de qualifications…

partages
commentaires
Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Article précédent

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Article suivant

Les 10 écuries de F1 ont signé les nouveaux Accords Concorde

Les 10 écuries de F1 ont signé les nouveaux Accords Concorde
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021