Leclerc "plus fatigué" qu'après un Grand Prix

Ces Qualifications Sprint ont épuisé Charles Leclerc, mais il a pris du plaisir !

Leclerc "plus fatigué" qu'après un Grand Prix

C'est peut-être paradoxal, mais les 100 kilomètres de ces Qualifications Sprint à Silverstone ont davantage fatigué Charles Leclerc que les 305 kilomètres d'un Grand Prix. C'est en tout cas ce qu'a déclaré l'intéressé au micro de Canal+, à l'issue d'une course qualificative qui lui a souri.

"Je pense que je suis plus fatigué aujourd'hui en faisant 17 tours à fond que la distance complète de la course de demain en sauvant les pneus pendant toute la durée de la course", a commenté Leclerc. "C'est différent mais j'aime ça, parce que le vendredi j'ai plutôt tendance à m'ennuyer dans la voiture. Avec la qualif hier, le sprint aujourd'hui et la vraie course demain, ça donne du piment à chaque Grand Prix."

Lire aussi :

Courir sans le plein de carburant a également représenté une différence majeure : "C'est très agréable. Je préfère rouler dans ces conditions, cela me fait réfléchir un peu aux ravitaillements en carburant car la sensation est très bonne. Et pour courir, je pense que ces pneus sont dans une bien meilleure fenêtre, et cela nous fait attaquer bien davantage."

Le pilote Ferrari avait fait la bonne opération des qualifications ce vendredi en prenant la quatrième place avec de deux dixièmes d'avance sur la neuvième. Il s'y est aisément maintenu aujourd'hui, puisque Fernando Alonso s'est propulsé au cinquième rang grâce à un premier tour exceptionnel et a ensuite fait office de bouchon. Ainsi, Leclerc avait 13 secondes d'avance sur son poursuivant Norris sous le drapeau à damier, et seulement quatre de retard sur la Mercedes de Valtteri Bottas, qui a fait cette course sprint en pneus tendres usés.

"Très honnêtement, on a quand même eu une surprise positive parce qu'on était plus ou moins dans le rythme de Valtteri, qui était juste devant", souligne le Monégasque. "On ne s'y attendait pas vraiment, donc ça c'est positif. Après, la course est demain et c'est demain qu'on marque les points. Malheureusement la quatrième place ne rapporte pas de points aujourd'hui, donc on va tout donner demain." Et l'objectif sera évidemment de conserver cette quatrième place, voire d'attaquer le top 3. "S'il y a une opportunité de faire mieux, pourquoi pas ?"

partages
commentaires
Alonso brillant septième : "Nous n'étions pas à notre place"

Article précédent

Alonso brillant septième : "Nous n'étions pas à notre place"

Article suivant

Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone

Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021