Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Leclerc "n'a pas compris l'intérêt" de l'attaque de Sainz

Charles Leclerc a fait part, après le GP d'Espagne 2024 de F1, de son incompréhension au sujet de l'attaque de Carlos Sainz en début de course.

Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, dans le parc fermé

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Les Ferrari ont terminé la course du Grand Prix d'Espagne 2024 de F1 à la position où elles l'ont commencé, à savoir la cinquième pour Charles Leclerc et la sixième pour Carlos Sainz. Si le Monégasque a estimé que ce résultat marquait la seconde épreuve de "galère" pour la Scuderia après le zéro pointé du Canada, les choses auraient pu encore plus mal se terminer.

En effet, à la fin du deuxième tour et au début du troisième, les deux pilotes de l'écurie italienne, qui étaient déjà à ces places, se sont affrontés directement en piste, l'Espagnol attaquant son équipier au virage 1. La manoeuvre, par l'extérieur, a été marquée par un contact et Sainz a dû passer hors piste pour compléter son dépassement. 

Mettant en avant une consigne d'avant-course clairement tournée vers la conservation des pneus, Leclerc a accusé Sainz d'avoir voulu faire "quelque chose de spectaculaire" pour sa carrière au lieu de respecter les ordres : "Nous avions une stratégie claire en début de course qui consistait pour les deux à préserver les pneus pour pouvoir attaquer plus tard."

Je n'ai pas compris l'intérêt de faire ça.

"Carlos n'a pas préservé ses pneus dans le virage 14 et a bien sûr eu l'opportunité de me dépasser dans le virage 1, ce qui est un peu dommage parce que nous avons perdu du temps entre nous. J'ai endommagé mon aileron avant à cause de Carlos qui a pris le virage et n'a pas vu que j'étais à l'intérieur, ce qui a rendu notre course plus difficile."

"Je n'ai pas compris l'intérêt de faire ça alors qu'il était clairement indiqué avant la course qu'il fallait rouler à l'économie dans cette phase. C'est un peu inutile, mais je comprends aussi que c'est sa course à domicile et que c'est aussi un moment important de sa carrière, alors je suppose qu'il voulait faire quelque chose d'un peu spectaculaire. Mais je n'étais probablement pas la bonne personne pour le faire."

Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Charles Leclerc, Ferrari SF-24

Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Charles Leclerc, Ferrari SF-24

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Finalement, les choses se sont réglées à la stratégie par la suite puisqu'en optant pour les pneus durs en fin de course, Sainz s'est mis à la merci de Leclerc et a dû le laisser passer, ce qu'il a fait de façon ostensible au 55e tour.

"Il n'y avait aucun moyen de se battre pour le podium, mais il est clair que la décision de s'arrêter tôt et de faire l'undercut - et de toute façon un medium-dur aujourd'hui, ce n'était pas payant", a déclaré Sainz."Ces pneus étaient tout simplement trop lents aujourd'hui, et tous ceux qui ont roulé en tendres, mediums, tendres, étaient clairement plus rapides. Ça n'a pas payé."

"En course, je pense que j'ai un peu reproduit ce qu'a fait Russell et j'étais un ou deux dixièmes plus lent. Charles a reproduit ce qu'a fait Hamilton et était un ou deux dixièmes plus lent. Et puis, évidemment, Red Bull et McLaren ont une nette longueur d'avance. Donc oui, ce n'est pas notre meilleur week-end."

Avec Jonathan Noble, Filip Cleeren et Jake Boxall-Legge

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton : "Il n'a jamais été question d'utiliser les pneus durs"
Article suivant Norris : "J'aurais dû gagner la course"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France