Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Hamilton : "Il n'a jamais été question d'utiliser les pneus durs"

Lewis Hamilton a renoué avec le podium lors du Grand Prix d'Espagne 2024 de F1, malgré un départ manqué et grâce à une stratégie suivie à la lettre qui lui a permis de prendre l'avantage sur George Russell en fin de course.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, 3e position, salue le podium

Cela faisait 12 Grands Prix que Lewis Hamilton n'était plus monté sur un podium en Formule 1, depuis le FP de Mexico 2023, autant dire une sorte de traversée du désert pour celui qui se rapproche de la barre des 200 top 3 en discipline. Son départ depuis le troisième emplacement sur la grille semblait le mettre en bonne posture pour obtenir ce résultat, mais il a été surpris lors de la phase d'envol et dépassé par son équipier George Russell en route vers la première place.

Résistant finalement aux Ferrari, il a ensuite pu dérouler sa course depuis la quatrième place, sans jamais toutefois avoir la possibilité de jouer mieux que la dernière place sur le podium. La stratégie consistant à allonger le second relais pour terminer en pneus tendres s'est alors avérée décisive dans son résultat puisqu'elle lui a permis de prendre l'avantage sur un Russell qui a conclu sa course par un relais en durs.

"C'était une bonne journée, un bon week-end", a expliqué Hamilton. "Je dois dire un grand merci à l'équipe parce qu'ils ont travaillé très dur lors des arrêts aux stands, avec la stratégie et les arrêts aux stands étaient vraiment au point."

"Malheureusement, comme Lando [Norris, second du Grand Prix], j'ai pris un mauvais départ et j'ai perdu du terrain par rapport aux Ferrari. Avec un meilleur départ, je ne sais pas si nous aurions pu rester avec les gars devant, mais je ne pense pas que nous aurions été aussi loin derrière que nous l'avons été."

Interrogé sur le dernier relais en pneus tendres, alors que son équipier a été chaussé des durs, Hamilton a clairement expliqué que cette option n'avait jamais été envisagée de son côté : "C'était le plan depuis le début, il n'a jamais été question pour moi de rouler avec le pneu dur. J'ai fait la course avec un tendre-moyen-tendre."

Enfin, interrogé sur un moment chaud de son épreuve, son dépassement sur Carlos Sainz au début de son second relais, au 19e tour, lors duquel les deux voitures sont entrées en contact et où les commissaires n'ont pas jugé qu'ils avaient à intervenir, Hamilton de répondre : "Tous les dépassements ont été très serrés, mais c'est comme ça que ça doit se passer, n'est-ce pas ? C'était correct, j'ai laissé de la place et c'était juste à la limite, avec une feuille de papier entre nous." 

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Deux salles, deux ambiances chez Alpine F1 malgré les points
Article suivant Leclerc "n'a pas compris l'intérêt" de l'attaque de Sainz

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France