Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Leclerc et Vettel doivent être "un peu moins agressifs" entre eux

partages
commentaires
Leclerc et Vettel doivent être "un peu moins agressifs" entre eux
Par :
28 nov. 2019 à 14:16

Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont conscience que l'accrochage d'Interlagos ne doit pas se reproduire. Selon le Monégasque, cela passe par moins d'agressivité en piste tout en conservant la liberté de s'affronter.

Ce jeudi à Abu Dhabi, les pilotes Ferrari figuraient parmi les plus attendus lors de la traditionnelle conférence de presse. Dix jours après leur accrochage ayant conduit à un double abandon à Interlagos, et après des échanges fructueux à Maranello si l'on en croit le directeur de la Scuderia, Mattia Binotto, l'on voulait écouter comment Charles Leclerc et Sebastian Vettel entendaient tourner définitivement la page. Le Monégasque était finalement le seul à s'exprimer, son coéquipier étant excusé pour un motif bien légitime, à savoir l'arrivée d'un heureux événement !

Lire aussi :

Devant les micros, Leclerc a délivré un discours attendu autour de l'esprit d'équipe dont se devaient de faire preuve les pilotes Ferrari. Il a également insisté sur le fait que ni lui ni Vettel n'étaient plus ou moins en tort dans la manœuvre qui avait provoqué leur perte au Brésil, et confirmé la prise de conscience générale.

"Nous avons analysé ça, et j'ai particulièrement analysé les choses pour essayer de comprendre comment nous aurions pu faire mieux", confesse Leclerc. "Je pense que c'était très malheureux. Avant tout parce que le contact était très léger et a entraîné une grosse catastrophe ensuite. C'était donc un peu malchanceux. Mais nous devrions probablement essayer d'être un peu moins agressifs l'un envers l'autre pour que ce genre de choses ne se reproduise pas. Ce n'est pas bon pour l'équipe, ni pour quiconque nous soutient. Il faut essayer de ne pas refaire ça."

"Je crois que Seb n'aurait pas dû aller vers la gauche, et il le sait. Et j'aurais probablement pu faire mieux pour l'éviter en allant sur la gauche. Nous avons tous les deux une part de responsabilité. Mais le plus important, c'est que tout est clarifié. Nous nous sommes posés autour d'une table, et nous avançons."

Toujours libres de se battre

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devant Alexander Albon, Red Bull RB15, et Charles Leclerc, Ferrari SF90, après le restart

Les discussions initiées à Maranello par Mattia Binotto, qui dit avoir rencontré ses pilotes à la fois ensemble et séparément, n'avaient pas pour but de déboucher sur une nouvelle approche ou sur de quelconques consignes. Ce point, Charles Leclerc l'a confirmé en assurant que les deux hommes avaient toujours la possibilité de se battre librement en piste.

"Je pense que ça ne changera pas", assure-t-il. "Nous pourrons courir l'un contre l'autre. Bien sûr, Seb et moi sommes très compétitifs. Nous voulons tous les deux gagner mais nous devons également trouver le bon compromis. Nous courons aussi pour la même équipe. En dehors de ça, je ne pense pas que nous puissions faire grand-chose. Comme je l'ai dit, les conséquences ont été énormes lors du dernier Grand Prix. Si l'on repense au contact, il était très, très léger. C'était malheureux mais une fois de plus, nous ferons en sorte que ça ne se reproduise pas."

Article suivant
Albon : Hamilton a été "très correct" et "vraiment désolé"

Article précédent

Albon : Hamilton a été "très correct" et "vraiment désolé"

Article suivant

Pour Hamilton, la déroute du Brésil n'est "pas un drame"

Pour Hamilton, la déroute du Brésil n'est "pas un drame"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Catégorie Jeudi
Pilotes Sebastian Vettel Boutique , Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine