Hamilton : "Ce n'est pas notre faute" si les courses sont ennuyeuses

Selon Lewis Hamilton, il faut mettre la pression aux dirigeants de la Formule 1 pour faire changer les choses et éviter les courses ennuyeuses comme le Grand Prix de Belgique 2020.

Hamilton : "Ce n'est pas notre faute" si les courses sont ennuyeuses

Lewis Hamilton a aisément remporté la victoire à Spa-Francorchamps dimanche, menant la course de bout en bout devant son coéquipier Valtteri Bottas. Mais en raison d'une forte gestion des pneus nécessaire, il y avait peu d'action à l'avant du peloton. Hamilton, Valtteri Bottas et Max Verstappen ont ainsi passé l'intégralité de l'épreuve dans le top 3 et dans cet ordre.

Verstappen a qualifié la course d'"ennuyeuse" et a déploré le fait qu'il ait dû gérer ses pneus à l'extrême lors d'environ 38 des 44 tours de course. L'avantage de performance dont jouit Mercedes sur le reste du peloton a également mené à un manque de compétition à l'avant, ce que Hamilton a comparé à la domination de Michael Schumacher et Ferrari au début des années 2000.

Lire aussi :

"Je ne peux pas parler pour les fans, mais ayant été un fan dans mon enfance, ayant évidemment regardé pendant l'ère Schumacher, je sais ce que c'est", commente Lewis Hamilton. "Dès que le départ est fait, vous savez qu'en général je ne fais pas trop d'erreurs, et c'est pareil avec ces pilotes-là, ils sont très, très constants."

"C'est très difficile de dépasser sur ce circuit, donc j'imagine que ce n'est vraiment pas le plus passionnant. J'ai exactement le même sentiment que Max. J'espère vraiment que lors des prochaines courses, ce sera justement davantage une course, car je pense que tout le monde veut nous voir batailler ensemble."

La F1 espère resserrer le peloton à l'avenir grâce au plafond budgétaire qui limitera les dépenses des écuries et à la nouvelle réglementation technique qui arrivera à partir de 2022. La course de Spa laisse toutefois imaginer que des solutions à court terme sont nécessaires, par exemple changer l'approche de Pirelli quant au choix des composés pneumatiques.

Hamilton espère que les fans comprennent que ce n'est pas à cause des pilotes et des équipes que les courses sont ennuyeuses ou qu'il n'y a pas assez de dépassements. Le sextuple Champion du monde veut que la pression soit mise aux dirigeants de la F1.

"J'espère que les gens comprennent que ce n'est pas notre faute", poursuit-il. "En fin de compte, nous sommes les pilotes, nous avons gravi tous les échelons, nous avons mérité la position dans laquelle nous sommes, et nous venons tous les week-ends motivés à tout donner pour être aussi performants que possible."

"En définitive, c'est aux décisionnaires – ceux qui conçoivent les voitures, qui établissent la règlementation, ce genre de choses – que l'on peut mettre la pression pour faire du meilleur travail à l'avenir, si c'est possible. J'ai bon espoir qu'ils le fassent en 2022 avec ce nouveau type de monoplace, peut-être que l'on verra une forme de course différente où les voitures peuvent se suivre. Si l'on pouvait se suivre de plus près et avoir des courses plus serrées, ce serait quelque chose, non ?"

partages
commentaires

Voir aussi :

Sebastian Vettel ne voit pas son avenir ailleurs qu'en F1

Article précédent

Sebastian Vettel ne voit pas son avenir ailleurs qu'en F1

Article suivant

Ferrari explique les problèmes au stand de Charles Leclerc

Ferrari explique les problèmes au stand de Charles Leclerc
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021