Magnussen dément s'être excusé auprès d'Ericsson

partages
commentaires
Magnussen dément s'être excusé auprès d'Ericsson
Par : Glenn Freeman
6 avr. 2017 à 07:29

Les deux hommes s'étaient accrochés dans le premier tour du Grand Prix d'Australie, quelques encablures après le départ.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Antonio Giovinazzi, Sauber C36, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, alors que Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17 et Marcus Ericsson, Sauber C36 s'accroche dans les graviers
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, percute Marcus Ericsson, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36, et Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, se percutent au départ
Marcus Ericsson, Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, percute Marcus Ericsson, Sauber C36
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Marcus Ericsson, Sauber C36

Kevin Magnussen a démenti s'être excusé auprès de Marcus Ericsson, après l'accrochage survenu entre les deux hommes dans le premier tour du Grand Prix d'Australie. Le pilote Haas avait heurté la Sauber à l'intérieur du virage 3, entraînant les deux monoplaces dans le bac à gravier avant qu'ils ne puissent repartir. Aucun d'entre eux n'avait finalement vu l'arrivée.

Placé sous investigation des commissaires, l'incident avait finalement été classé sans suite, au grand dam de Monisha Kaltenborn, la directrice de l'écurie Sauber ne comprenant pas pourquoi Magnussen avait échappé à une sanction.

Le lendemain de la course, Ericsson a indiqué sur Twitter que Magnussen lui avait présenté des excuses. Cependant, interrogé dans le paddock de Shanghai par Motorsport.com, le pilote Haas a démenti : "Non, je ne l'ai pas fait." 

"J'ai vu le tweet. Nous nous sommes vu dans l'avion et nous en avons discuté, mais je ne me suis pas excusé. Ce n'est pas sa faute, c'est un incident de course. Il était à l'extérieur, j'ai eu du sous-virage et je l'ai heurté. En fait, c'est du survirage qui s'est transformé en sous-virage. À sa place, j'aurais laissé un petit peu plus de place pour être sûr. Il n'y avait aucune manière de faire différemment pour moi, mais c'est un incident de course."

Ericsson espère la constance des commissaires

Les deux pilotes ont visiblement du mal à se mettre d'accord, puisque Ericsson a continué d'affirmer à Shanghai que Magnussen s'était excusé.

"Nous étions sur le même vol le dimanche soir [après le Grand Prix d'Australie], donc nous avons discuté dans l'avion, et Kevin a fait un geste de la main et dit qu'il était désolé", raconte Ericsson. "Je connais bien Kevin, et je sais qu'il n'avait pas l'intention de provoquer l'incident, mais tout est derrière nous désormais."

Pour Magnussen, le fait d'avoir échappé à une pénalité prouve simplement qu'il s'agissait d'un incident de course. Toutefois, Ericsson estime que le changement d'approche des commissaires, avec l'assouplissement des pénalités en 2017, a probablement joué un rôle.

"Pour moi, c'est décevant ; ça a ruiné ma course après trois virages", souligne le Suédois. "On peut appeler ça un incident de course, mais en même temps, c'est difficile pour moi de dire ce que j'aurais pu faire différemment pour l'éviter. C'est à la limite, j'aurais pu imaginer une pénalité pour ça. Sans pénalité, je l'accepte, mais c'est très serré."

"Pour moi, il est clair que c'était la faute de Kevin, et il n'a pas reçu de pénalité. Ils ont montré qu'ils prenaient une décision sur ce qui était permis, donc j'espère que ce sera aussi le cas ici [en Chine]. S'ils commencent soudainement à pénaliser ceux qui font quelque chose de similaire, ce sera très déroutant."

Propos recueillis par Oleg Karpov et Roberto Chinchero

Article suivant
Honda pensait que passer au moteur 2017 était "trop facile"

Article précédent

Honda pensait que passer au moteur 2017 était "trop facile"

Article suivant

Vettel : "Facile de dire que cette saison se passera mieux"

Vettel : "Facile de dire que cette saison se passera mieux"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson , Kevin Magnussen
Équipes Sauber , Haas F1 Team
Auteur Glenn Freeman
Type d'article Actualités