Formule 1 GP d'Espagne

Magnussen a tempéré son message radio sur Hamilton

Kevin Magnussen a déclaré après le GP d'Espagne que son message radio accusateur à l'encontre de Lewis Hamilton après leur contact du premier tour avait été fait "dans le feu de l'action".

Après être parti de la huitième place sur la grille, Kevin Magnussen s'est retrouvé en lutte avec Lewis Hamilton au départ. Les deux pilotes ont abordé le virage 4 côte à côte avant d'entrer en contact : d'un côté le Britannique, à l'intérieur sur des pneus mediums et légèrement devant, a un peu sous-viré à la corde, alors que de l'autre le Danois, légèrement derrière sur l'extérieur et avec des pneus plus tendres, a resserré sa trajectoire vers l'intérieur, ce qui a conduit à la collision.

Celle-ci a été coûteuse pour les deux hommes puisque le septuple Champion du monde a instantanément crevé et été relégué, après son passage au stand, en avant-dernière position à une trentaine de secondes du pilote qui le précédait. Quant à Magnussen, il est sorti de piste dans les graviers avant de repartir bon dernier et de rester dans cette zone tout au long de la course.

Peu après l'incident, un message radio a été diffusé sur la réalisation internationale où le pilote Haas lançait à son ingénieur : "Lewis savait ce qu'il faisait là, il m'a poussé." Après avoir noté l'incident, les commissaires ont décidé qu'aucune enquête n'était nécessaire, et l'avis général des observateurs était globalement qu'il s'agissait d'un simple incident de course.

Interrogé après le GP sur ce commentaire, Magnussen a indiqué que ce n'était "rien", avant d'expliquer : "C'était juste dans le feu de l'action. Vous dites des choses, et ensuite vous allez voir [les images]. Et c'est souvent une autre histoire. Vous êtes toujours énervé dans le feu de l'action, mais je reverrai [l'incident] à nouveau, pour voir, et je passerai à autre chose."

Kevin Magnussen dans les stands

Kevin Magnussen dans les stands

Interrogé sur cet accrochage aux conséquences importantes, Hamilton jugeait pour sa part qu'il ne pouvait rien faire autrement : "J'étais sur la trajectoire normale, à l'intérieur, il est arrivé de nulle part et m'a touché. Il est arrivé de derrière et il a heurté le flanc de ma voiture. Je n'ai rien à dire, c'est comme ça."

Sur le plan sportif, la course a tourné au calvaire puisque la structure américaine avait placé ses deux pilotes en Q3 la veille mais aucun dans le top 10 le lendemain, Mick Schumacher s'effondrant lors de l'épreuve pour terminer 14e.

Un résultat frustrant pour Magnussen : "Nous avions une voiture plus rapide que beaucoup [d'autres] pour marquer des points aujourd'hui." Toutefois, il se réjouit de voir son écurie à ce niveau malgré l'absence d'évolutions à Barcelone : "Le rythme de la voiture a été bon ce week-end."

"Malgré le fait que tout le monde, ou presque, apporte des améliorations, nous avons été capables de leur tenir tête. Il y a donc beaucoup de points positifs sur lesquels nous allons nous appuyer pour Monaco."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Que sait-on des problèmes de DRS rencontrés par Verstappen ?
Article suivant Pourquoi Verstappen a failli perdre gros avant le départ

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France