Mazepin "prêt à 100%" à se battre en milieu de tableau

Après avoir vécu sa première saison en Formule 1 en fond de grille, Nikita Mazepin est prêt à passer la vitesse supérieure.

Mazepin "prêt à 100%" à se battre en milieu de tableau

La première campagne de Nikita Mazepin en Formule 1 n'a pas été facile, c'est le moins que l'on puisse dire. Au volant de la monoplace la moins compétitive du plateau, le rookie russe a multiplié les tête-à-queue lors des deux premiers Grands Prix avant de gagner en constance par la suite, restant généralement loin du niveau de performance affiché par son coéquipier Mick Schumacher toutefois.

Haas F1 Team avait de toute façon tiré un trait sur la saison 2021 compte tenu de l'avènement prochain de la nouvelle réglementation technique de 2022, qui devrait chambouler la hiérarchie. L'écurie américaine espère donc faire son retour en milieu de tableau, elle qui marquait des points régulièrement de 2016 à 2019. Mais ses pilotes y sont-ils prêts ? "Bien sûr que je le suis", rétorque Nikita Mazepin. "Je me sens prêt à 100%."

"J'ai connu quelques bonnes batailles cette année avec des voitures plus rapides et je me sentais à l'aise", commente Mazepin, qui a passé 271 des 1008 tours parcourus en 2021 devant des monoplaces autres que la Haas de son coéquipier, généralement en tout début d'épreuve. À titre de comparaison, ce nombre est de 406 sur 1135 pour Schumacher.

"Quand je me bats avec d'autres pilotes, il faut que je sache exactement jusqu'où vont mon aileron arrière et mon aileron avant, afin de savoir précisément comment positionner ma voiture à côté d'eux. Je pense avoir cette confiance. Je me rappelle que ça me faisait très peur lors de la première course à Bahreïn, car les voitures sont très longues et larges."

"Mais maintenant, je suis dans une bonne situation, et piloter une voiture plus équilibrée et plus prévisible devrait rendre ça plus facile et plus appréciable. En fin de compte, quand je vais sur un circuit, il s'agit de trouver cette raison d'être et d'avoir le sentiment de pouvoir influencer le résultat de la course. Mais [en 2021], même lors d'un bon week-end où je finis devant mon coéquipier, c'est assez difficile de rentrer satisfait en étant 19e."

Et lorsqu'il lui est demandé quelle est la principale leçon qu'il a tirée de sa première saison, Mazepin répond : "Qu'il faut faire les choses pas à pas. Ça me semble être le cas en F1."

"Je pense que dans l'ensemble [la saison] a été positive. Nous avons fait d'énormes pas en avant quant à ma confiance et à ma compréhension par rapport aux débuts. J'ai fait de très bonnes courses en début d'année, puis des courses difficiles. Vous savez, la vie en F1 n'est un long fleuve tranquille pour personne. Mais nous savions déjà dans quoi nous nous engagions, et c'est en 2022 que nous allons tout assembler. Et je pense être bien placé pour ce faire."

Lire aussi :

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Des secrets ont-ils été révélés avec le teaser de la McLaren MCL36 ?
Article précédent

Des secrets ont-ils été révélés avec le teaser de la McLaren MCL36 ?

Article suivant

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021