McLaren rappelle que "le règlement a été appliqué"

Andreas Seidl estime chez McLaren que les bonnes décisions ont été prises par la FIA lors du Grand Prix de Belgique.

McLaren rappelle que "le règlement a été appliqué"

Directeur de l'écurie McLaren, Andreas Seidl a choisi le fatalisme pour évoquer le simulacre de Grand Prix qui s'est déroulé en Belgique dimanche. L'Allemand a rappelé que le sport automobile restait dépendant des conditions météorologiques, avant d'évacuer de façon plutôt pragmatique la question de l'attribution des points.

À Spa-Francorchamps, la pluie qui est tombée hier sans discontinuer n'a jamais permis de lancer réellement la course, dont le résultat a été entériné après quelques tours passés derrière la voiture de sécurité. Les conditions étaient telles que Seidl estime qu'aucune discipline n'aurait de toute manière pris le risque de donner le départ dans de telles circonstances.

"Je pense que nous devons simplement l'accepter, car la seule alternative pour garantir de courir à 100% serait de faire une course indoor", a-t-il réagi. "Il faut accepter le fait que, lorsque l'on fait de la course, des journées comme celle-ci, où il est impossible de rouler peu importe le type de voiture, peuvent arriver. Avant toute chose il y a le problème de l'aquaplaning, en plus de la visibilité pour les pilotes dans la voiture à cause du spray. Je n'imagine aucune voiture qui serait autorisée à courir de manière sûre dans des conditions comme celles que nous avons eues."

Seidl considère donc que la direction de course a pris les bonnes décisions, y compris lorsqu'une deuxième tentative a été faite en renvoyant les pilotes en piste en fin d'après-midi.

"Comme nous l'avons vu lors des jours précédents, ça peut aller assez vite pour voir la piste sécher et permettre de courir", souligne-t-il. "Concernant le dernier restart, nous avions vu la même chose que Michael [Masi] au niveau des prévisions : qu'il y avait une fenêtre potentielle d'arrêt de la pluie. Et avec 20 voitures en piste, ça aurait pu aller vite. Je pense que c'est l'intention qu'il y avait derrière cette tentative de restart. Malheureusement, nous ne pouvons pas contrôler la météo et ça n'a pas marché. Il est clair que la sécurité passe avant tout, et à cet égard, les bonnes décisions ont vraiment été prises."

Concernant la demi-attribution des points, qui dans le cas de McLaren a permis de glaner six unités grâce à la quatrième place de Daniel Ricciardo, Seidl évacue la question en renvoyant purement et simplement à la réglementation.

"Bien sûr, personne ne veut qu'une course se termine comme ça, mais il y a un règlement en place et il a été appliqué", conclut-il. "Il est également clair que nous en avons bénéficié, car nous avions une voiture en quatrième position qui a profité du bon résultat que nous avons signé avec Daniel en qualifications. Et il est clair que toutes les équipes qui n'en ont pas bénéficié, en fonction de leur position au championnat, se lamentent et se plaignent maintenant. Ça fait partie de la nature de la F1."

Lire aussi :

partages
commentaires
La F1 va discuter pour changer le règlement après la "farce" de Spa

Article précédent

La F1 va discuter pour changer le règlement après la "farce" de Spa

Article suivant

Alfa Romeo dénonce une issue qui "fait du tort à tous"

Alfa Romeo dénonce une issue qui "fait du tort à tous"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021