Mercedes explique la "confusion" avant le dernier arrêt de Hamilton

Toto Wolff estime que Mercedes doit apprendre davantage après la confusion autour du dernier arrêt au stand de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Hongrie.

Mercedes explique la "confusion" avant le dernier arrêt de Hamilton

Lewis Hamilton a survolé le Grand Prix de Hongrie, où il a décroché sa huitième victoire sur le circuit du Hungaroring. Dominateur, il possédait plus de 20 secondes d'avance sur Max Verstappen à l'orée des derniers tours. C'est ainsi qu'à dix boucles du but, Mercedes a indiqué à Hamilton qu'un troisième arrêt au stand était envisageable grâce à son avance confortable sur le Néerlandais. 

Lire aussi :

Le plan initial était de passer au stand pour chausser les pneus durs, mais celui-ci a été avorté en faveur des pneus tendres. Les mécaniciens Mercedes étaient prêts, avant que Hamilton ne reçoive l'ordre de rester en piste. Le Britannique s'est finalement arrêté au 66e tour pour passer les gommes tendres, ce qui lui a permis d'aller chercher le point bonus du meilleur tour en course. L'indécision sur le muret des stands Mercedes a surpris, mais Toto Wolff en a expliqué les raisons. 

"Notre communication n'était pas excellente autour de ça", reconnaît le directeur de Mercedes. "Dans la matinée, nous nous étions mis d'accord pour dire que nous ne ferions pas d'arrêt au stand pour tenter le meilleur tour en course, estimant que ce serait trop risqué. Le fait de rentrer autour du 60e tour afin de se prémunir d'un Safety Car aurait certainement été la bonne chose à faire, mais à ce moment-là, l'écart n'était pas suffisamment confortable. Il y avait une ou deux secondes, puis 2,5, puis nous avons eu du trafic. Ensuite, nous avons communiqué avec Lewis, et au bout du compte c'était un peu confus. À quatre tours de la fin, il est rentré pour tenter le meilleur tour en course. Je pense qu'il y a beaucoup à apprendre de cette conversation qui a eu lieu dans le garage ainsi qu'avec le pilote."

Pour sa part, Hamilton a remercié son équipe de lui avoir offert cette opportunité d'aller chercher un point supplémentaire, tandis qu'il a pris la tête du championnat après cette deuxième victoire consécutive. 

"Nous devons estimer les risques", rappelle-t-il. "Je n'ai pas attaqué tant que ça, pour ne pas faire d'erreur et sortir de la piste, c'était un tour pleinement contrôlé. Par le passé, j'ai perdu le championnat pour un point, donc je sais à quel point il est crucial de maximiser chaque instant. Nous sommes dans une saison où nous ne savons pas quelle sera la fiabilité, nous ne savons pas quelle sera la durée de la saison. Faire un arrêt supplémentaire ajoute des facteurs de risque. Mais nous sommes une écurie professionnelle. Je crois que c'était la bonne décision à prendre."

partages
commentaires
Stroll entre déception et satisfaction après sa quatrième place

Article précédent

Stroll entre déception et satisfaction après sa quatrième place

Article suivant

Ferrari n'exclut pas des changements organisationnels

Ferrari n'exclut pas des changements organisationnels
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Course
Lieu Hungaroring
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021