La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

partages
commentaires
La Mercedes de Hamilton
Par : Benjamin Vinel
22 oct. 2018 à 18:30

Après un Grand Prix des États-Unis qu'il a conclu au troisième rang depuis la pole position, Lewis Hamilton et les dirigeants de l'écurie Mercedes analysent leur échec.

Mercedes a été contraint de changer la pompe à eau sur ses deux monoplaces juste avant la course en raison d'une fuite d'eau sur celle de Valtteri Bottas. Quant à Lewis Hamilton, il a été devancé par Kimi Räikkönen dès l'extinction des feux avant de subir une dégradation pneumatique qui l'a contraint à une stratégie à deux arrêts – dont un sous voiture de sécurité virtuelle. Il a finalement fini troisième, juste derrière Räikkönen et Max Verstappen.

Lire aussi :

Pour Hamilton, le contexte d'incertitude sur la fiabilité n'a pas contribué à un bon résultat. "Vous avez vu que la voiture était en mille morceaux, donc ce n'était pas idéal pour la course", commente le quadruple Champion du monde. "Si nous n'avions pas connu une telle matinée, le résultat de la course aurait été assez différent."

"Mais il n'y avait pas que ça. En course, il y avait des débris, des dégâts sur le fond plat, tout cela s'ajoute. Deux dixièmes de dégâts sur le fond plat, mais il faut partir du principe que c'était pareil pour tout le monde. Nous avons eu un autre problème, que nous venons de découvrir, mais nous ne savons pas combien de temps cela représente."

Hamilton n'a pas souhaité donner davantage de détails sur ce problème, mais l'a décrit comme une "anomalie" qui lui a fait perdre en rythme et a accru l'usure de ses pneus.

"Nous avons été contraints de faire deux arrêts à cause de certaines choses qui n'étaient pas idéales sur la voiture", poursuit-il. "Nous ne savions pas que ça allait être le cas quand nous avons abordé la course. Si nous n'avions pas eu le problème que nous avons eu, l'usure des pneus aurait été loin d'être le gros problème qu'elle a été."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 aux stands

Hamilton a souffert de cloques sur ses deux trains de pneus tendres, en particulier à l'arrière, ce qui lui a fait perdre un temps considérable avant son deuxième arrêt au stand notamment. Un phénomène "inattendu", selon les propos du directeur d'équipe Toto Wolff.

"Nous savions que cela pouvait être un problème, mais nous étions solides lors du premier relais, ça se passait bien en supertendres derrière Kimi", relate Wolff. "Quand nous avons mis les tendres, cela restait sous contrôle, puis Lewis a commencé à attaquer et les pneus ont commencé à avoir des cloques. C'est à ce moment-là que nous avons commencé à nous rendre compte que les choses tournaient en notre défaveur."

Sans surprise, le directeur technique James Allison émet l'hypothèse que Mercedes ait pu être handicapé par l'absence de roulage sur piste sèche le vendredi.

"Nous trouvons normalement de meilleurs réglages pour la voiture, mais avec la piste détrempée de vendredi, nous étions aveugles aux problèmes que nous avons connus en course. Ils ont été cruellement exposés et ont mené à ce résultat décevant", conclut Allison.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Stats - Räikkönen, la fin d'une longue attente

Article précédent

Stats - Räikkönen, la fin d'une longue attente

Article suivant

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités