La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

Après un Grand Prix des États-Unis qu'il a conclu au troisième rang depuis la pole position, Lewis Hamilton et les dirigeants de l'écurie Mercedes analysent leur échec.

La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

Mercedes a été contraint de changer la pompe à eau sur ses deux monoplaces juste avant la course en raison d'une fuite d'eau sur celle de Valtteri Bottas. Quant à Lewis Hamilton, il a été devancé par Kimi Räikkönen dès l'extinction des feux avant de subir une dégradation pneumatique qui l'a contraint à une stratégie à deux arrêts – dont un sous voiture de sécurité virtuelle. Il a finalement fini troisième, juste derrière Räikkönen et Max Verstappen.

Lire aussi :

Pour Hamilton, le contexte d'incertitude sur la fiabilité n'a pas contribué à un bon résultat. "Vous avez vu que la voiture était en mille morceaux, donc ce n'était pas idéal pour la course", commente le quadruple Champion du monde. "Si nous n'avions pas connu une telle matinée, le résultat de la course aurait été assez différent."

"Mais il n'y avait pas que ça. En course, il y avait des débris, des dégâts sur le fond plat, tout cela s'ajoute. Deux dixièmes de dégâts sur le fond plat, mais il faut partir du principe que c'était pareil pour tout le monde. Nous avons eu un autre problème, que nous venons de découvrir, mais nous ne savons pas combien de temps cela représente."

Hamilton n'a pas souhaité donner davantage de détails sur ce problème, mais l'a décrit comme une "anomalie" qui lui a fait perdre en rythme et a accru l'usure de ses pneus.

"Nous avons été contraints de faire deux arrêts à cause de certaines choses qui n'étaient pas idéales sur la voiture", poursuit-il. "Nous ne savions pas que ça allait être le cas quand nous avons abordé la course. Si nous n'avions pas eu le problème que nous avons eu, l'usure des pneus aurait été loin d'être le gros problème qu'elle a été."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 aux stands

Hamilton a souffert de cloques sur ses deux trains de pneus tendres, en particulier à l'arrière, ce qui lui a fait perdre un temps considérable avant son deuxième arrêt au stand notamment. Un phénomène "inattendu", selon les propos du directeur d'équipe Toto Wolff.

"Nous savions que cela pouvait être un problème, mais nous étions solides lors du premier relais, ça se passait bien en supertendres derrière Kimi", relate Wolff. "Quand nous avons mis les tendres, cela restait sous contrôle, puis Lewis a commencé à attaquer et les pneus ont commencé à avoir des cloques. C'est à ce moment-là que nous avons commencé à nous rendre compte que les choses tournaient en notre défaveur."

Sans surprise, le directeur technique James Allison émet l'hypothèse que Mercedes ait pu être handicapé par l'absence de roulage sur piste sèche le vendredi.

"Nous trouvons normalement de meilleurs réglages pour la voiture, mais avec la piste détrempée de vendredi, nous étions aveugles aux problèmes que nous avons connus en course. Ils ont été cruellement exposés et ont mené à ce résultat décevant", conclut Allison.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis

Article précédent

Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis

Article suivant

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021