La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

Après un Grand Prix des États-Unis qu'il a conclu au troisième rang depuis la pole position, Lewis Hamilton et les dirigeants de l'écurie Mercedes analysent leur échec.

La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

Mercedes a été contraint de changer la pompe à eau sur ses deux monoplaces juste avant la course en raison d'une fuite d'eau sur celle de Valtteri Bottas. Quant à Lewis Hamilton, il a été devancé par Kimi Räikkönen dès l'extinction des feux avant de subir une dégradation pneumatique qui l'a contraint à une stratégie à deux arrêts – dont un sous voiture de sécurité virtuelle. Il a finalement fini troisième, juste derrière Räikkönen et Max Verstappen.

Lire aussi :

Pour Hamilton, le contexte d'incertitude sur la fiabilité n'a pas contribué à un bon résultat. "Vous avez vu que la voiture était en mille morceaux, donc ce n'était pas idéal pour la course", commente le quadruple Champion du monde. "Si nous n'avions pas connu une telle matinée, le résultat de la course aurait été assez différent."

"Mais il n'y avait pas que ça. En course, il y avait des débris, des dégâts sur le fond plat, tout cela s'ajoute. Deux dixièmes de dégâts sur le fond plat, mais il faut partir du principe que c'était pareil pour tout le monde. Nous avons eu un autre problème, que nous venons de découvrir, mais nous ne savons pas combien de temps cela représente."

Hamilton n'a pas souhaité donner davantage de détails sur ce problème, mais l'a décrit comme une "anomalie" qui lui a fait perdre en rythme et a accru l'usure de ses pneus.

"Nous avons été contraints de faire deux arrêts à cause de certaines choses qui n'étaient pas idéales sur la voiture", poursuit-il. "Nous ne savions pas que ça allait être le cas quand nous avons abordé la course. Si nous n'avions pas eu le problème que nous avons eu, l'usure des pneus aurait été loin d'être le gros problème qu'elle a été."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 aux stands

Hamilton a souffert de cloques sur ses deux trains de pneus tendres, en particulier à l'arrière, ce qui lui a fait perdre un temps considérable avant son deuxième arrêt au stand notamment. Un phénomène "inattendu", selon les propos du directeur d'équipe Toto Wolff.

"Nous savions que cela pouvait être un problème, mais nous étions solides lors du premier relais, ça se passait bien en supertendres derrière Kimi", relate Wolff. "Quand nous avons mis les tendres, cela restait sous contrôle, puis Lewis a commencé à attaquer et les pneus ont commencé à avoir des cloques. C'est à ce moment-là que nous avons commencé à nous rendre compte que les choses tournaient en notre défaveur."

Sans surprise, le directeur technique James Allison émet l'hypothèse que Mercedes ait pu être handicapé par l'absence de roulage sur piste sèche le vendredi.

"Nous trouvons normalement de meilleurs réglages pour la voiture, mais avec la piste détrempée de vendredi, nous étions aveugles aux problèmes que nous avons connus en course. Ils ont été cruellement exposés et ont mené à ce résultat décevant", conclut Allison.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis
Article précédent

Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis

Article suivant

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021