Mercedes très prudent quant aux chances d'Ocon chez Williams

Toto Wolff reste sur ses gardes, alors que les négociations se poursuivent pour placer Esteban Ocon chez Williams en 2019.

Mercedes très prudent quant aux chances d'Ocon chez Williams
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India, et Lance Stroll, Williams Racing
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Lance Stroll, Williams FW41
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

Alors que la dernière chance de rester en F1 en 2019 pour Esteban Ocon serait de décrocher un baquet chez Williams, et que l'écurie britannique a confirmé son intérêt, Mercedes reste très prudent quant à une issue positive. Cette possibilité reste notamment liée à la capacité de Williams à trouver des solutions pour son budget, qui lui éviteraient de recourir à un pilote en mesure d'apporter un budget important, comme pourraient le faire Sergey Sirotkin ou Robert Kubica.

Vacciné par les épisodes successifs qui ont mené à la situation délicate dans laquelle se trouve aujourd'hui Esteban Ocon, Toto Wolff reste sur ses gardes, tandis que George Russell, lui aussi protégé de la firme à l'étoile, a été titularisé par Williams pour l'an prochain.

"Vous savez qu'il n'y a que les idiots qui sont optimistes, et en juillet j'étais vraiment optimiste pour voir Esteban dans une Renault", rappelle le directeur exécutif de Mercedes. "Alors je ne sais pas, ce n'est pas notre décision. Williams doit choisir quel est le meilleur pilote pour leur équipe, et il n'y a pas uniquement Esteban. Robert est en lice, ainsi que d'autres, et ils ont tous une chance."

"Williams fera son choix. Nous sommes préparés pour un plan B avec Esteban. Ce que je peux vous garantir, c'est qu'il sera dans une bonne voiture en 2020, car il y a de nombreuses équipes qui s'intéressent à lui."

Lire aussi :

Interrogé sur le rôle joué par Mercedes pour aider Williams à trouver des sponsors et du budget, Toto Wolff reste évasif, mais confirme entre les lignes que le constructeur allemand ne fera pas de dépenses déraisonnables pour obtenir à tout prix de baquet. "Nous essaierons de faciliter les choses là où nous le pouvons", précise l'Autrichien. "Il n'y a rien qui puisse me faire dire que ça va l'aider à s'installer dans la voiture."

Pour Esteban Ocon, la longue attente risque de se poursuivre et pourrait même durer jusqu'au début de l'année prochaine. Le Français a confirmé dans le paddock d'Austin qu'il avait à nouveau rendu visite à l'écurie Williams à Grove il y a quelques jours, mais son destin n'est pas entre ses mains.

"Je ne crois pas que ce soit une équipe sur le déclin", estime-t-il. "Les résultats de cette année ne sont évidemment pas géniaux, mais Williams a été Champion du monde par le passé, ils se sont battus durement contre nous l'an dernier. Je pense que c'est une équipe très compétente, et toute écurie a des hauts et des bas. Je suis sûr qu'ils reviendront à l'avenir."

Propos recueillis par Adam Cooper 

partages
commentaires
Vidéo - La grille de départ du GP des États-Unis
Article précédent

Vidéo - La grille de départ du GP des États-Unis

Article suivant

Gasly s'est qualifié sans l'évolution de la Toro Rosso

Gasly s'est qualifié sans l'évolution de la Toro Rosso
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021