Mercedes organise deux jours d'essais à Silverstone

Alors que le début de saison officiel de la Formule 1 pour 2020 a été fixé à début juillet, Mercedes a annoncé l'organisation de deux journées d'essais la semaine prochaine afin de se remettre dans le bain du travail sur circuit.

Mercedes organise deux jours d'essais à Silverstone

Pour la plupart des écuries, les essais hivernaux de Barcelone ont été le dernier roulage en date en vue d'une saison qui a été suspendue par la pandémie de COVID-19 et a vu ses dix premiers Grands Prix reportés et/ou annulés. En conséquence, cela fait désormais plus de trois mois que les équipes n'ont pas goûté à la piste et plus de six mois qu'elles n'ont plus participé à la moindre compétition officielle (le GP d'Abu Dhabi 2019 s'est tenu le 1er décembre). Aussi, la reprise annoncée dès le 3 juillet avec le calendrier de huit épreuves européennes officialisé par les instances oblige-t-elle les structures à revoir de fond en comble leurs procédures (normales et adaptées pour les Grands Prix à venir) et à travailler d'arrache-pied pour être préparées au mieux.

Lire aussi :

L'écurie Mercedes a annoncé par le biais d'un tweet qu'elle allait pour ce faire procéder à deux journées d'essais à Silverstone la semaine prochaine, avec la W09 de 2018. Le mardi 9 juin, Valtteri Bottas sera au volant et le lendemain, mercredi 10, ce sera au tour de Lewis Hamilton. "L'équipe va s'entraîner à suivre les protocoles avant de reprendre la compétition en Autriche le mois prochain", peut-on notamment lire.

Pour les pilotes, il s'agira de retrouver le rythme en piste au volant d'une monoplace contemporaine après cette longue période d'inactivité. Pour les autres membres de l'équipe, il s'agira de s'habituer à et de travailler avec le type de restrictions qui seront en vigueur dès le GP d'Autriche, avec notamment la gestion de la distanciation sociale mais aussi des masques et de l'équipement de protection.

Le règlement de la Formule 1 n'autorise pas de tests en cours de saison pour les monoplaces de l'année entamée, en dehors de deux journées de tournage promotionnel n'excédant pas 100 km de distance chacune et effectuées avec des pneus de démonstration. Cependant, l'utilisation par Mercedes d'un ancien modèle, vieux de deux ans, va lui permettre de rouler autant qu'il le souhaite, tout en ne disposant évidemment pas des pneus pour la saison à venir mais de "pneus spécialement fabriqués" pour ce type de roulage, comme le précise le Règlement Sportif. Quoi qu'il en soit, l'équipe doit suivre la procédure normale en pareil cas, à savoir informer la FIA de la voiture utilisée, des pilotes, de la nature du test, de sa durée ainsi que de son but.

partages
commentaires
Un double Grand Prix à Sotchi n'est pas exclu

Article précédent

Un double Grand Prix à Sotchi n'est pas exclu

Article suivant

La saison de 8 GP en Europe suffirait à sacrer un Champion du monde

La saison de 8 GP en Europe suffirait à sacrer un Champion du monde
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021