Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Les pneus arrière font souffrir Mercedes en Hongrie

partages
commentaires
Les pneus arrière font souffrir Mercedes en Hongrie
Par :
27 juil. 2018 à 16:50

Lewis Hamilton et Valtteri Bottas se sont classés cinquième et sixième le matin comme l'après-midi à Budapest ce vendredi, lors des deux premières séances d'essais libres.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
La carrosserie arrière des voitures de Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09

Mercedes a débuté plutôt timidement son week-end à Budapest, puisque les Flèches d'Argent ont été devancées par les Ferrari et les Red Bull lors des deux séances d'essais libres ce vendredi.

À l'issue de cette journée, la firme à l'étoile ne cache pas avoir du pain sur la planche pour gagner en performance et s'assurer de partir plus haut sur la grille de départ, sur un tracé où les dépassements sont traditionnellement rares.

Pour Lewis Hamilton, solide leader du championnat après son succès inespéré à Hockenheim dimanche dernier, c'est une journée "relativement normale" qui s'est achevée, en dépit de sept dixièmes de retard qu'accuse le Britannique sur Sebastian Vettel en EL2.

"Comme nous nous y attendions, les Ferrari et les Red Bull étaient plutôt rapides et avaient un peu plus de rythme que nous, donc nous avons du travail", admet le quadruple Champion du monde. "C'est un circuit compliqué et les pneus surchauffent ; gérer les pneus arrière est le plus gros problème."

"Les températures aujourd'hui et le tracé, virage après virage, ont rendu les choses vraiment difficiles pour les pneus car ils n'ont pas le temps de refroidir un peu. Nous verrons en débriefing pour étudier les choses en profondeur et essayer de voir quels changements nous pouvons faire entre maintenant et demain. J'espère que nous allons pouvoir trouver quelque chose ce soir, et qu'il fera sec demain de manière à pouvoir tester des choses."

Lire aussi :

Le constat dressé par Hamilton ne diffère pas beaucoup de celui de son voisin de garage, Valtteri Bottas, qui a décrit une voiture "difficile à piloter", tout en soulignant les progrès réalisés entre les deux séances pour améliorer le comportement de la W09.

"C'est un circuit difficile, il faut avoir une voiture bien équilibrée pour bien prendre tous les virages et il nous faut une voiture plus stable", insiste le Finlandais. "Les prévisions annoncent un changement de direction du vent pour demain, donc nous devons prendre cela en compte également."

"Nous avons du mal à faire fonctionner les pneus ultratendres de manière constante, et nous avons des problèmes de surchauffe. C'est difficile de doubler ici, donc la position en piste est très importante et moins on fait d'arrêts au stand, mieux c'est."

Article suivant
Grosjean surpris par l'écart avec Renault à Budapest

Article précédent

Grosjean surpris par l'écart avec Renault à Budapest

Article suivant

Gagnez des places pour le GP d'Italie 2018 de F1 !

Gagnez des places pour le GP d'Italie 2018 de F1 !
Charger les commentaires