Ocon - À chaque test, je suis "un peu plus prêt" pour 2017

B.V., Hungaroring – Participant à sa troisième séance d'essais libres de la saison en Hongrie, Esteban Ocon a connu une séance studieuse avec 28 tours de piste et le 18e chrono ce vendredi matin.

Ocon - À chaque test, je suis "un peu plus prêt" pour 2017
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Ocon, troisième pilote Renault Sport F1 Team
Esteban Ocon, troisième pilote Renault Sport F1 Team
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16

La satisfaction n'est toutefois pas complètement au rendez-vous, en raison des problèmes rencontrés par son coéquipier Jolyon Palmer, qui n'a quasiment pas roulé à cause d'une chute de pression d'essence.

"Nous avons des problèmes avec l'équilibre et le comportement de la voiture", commente Ocon. "La matinée n'a pas été géniale, d'autant que Jolyon n'a pas pu prendre la piste. Nous avons fait nos essais, notre programme et ce que nous devions faire de notre côté, mais ce n'était que la moitié du travail. De mon côté, ça s'est bien passé, nous avons pu tout faire et nous l'avons fait avec succès."

Lorsque Motorsport.com lui a demandé l'avantage de faire ces différents séances d'essais libres sur divers circuits, Esteban Ocon a répondu : "C'est vraiment bien de pouvoir rouler plusieurs fois avec la voiture, sur plusieurs circuits différents. On s'habitue pas mal."

"Les premiers vrais EL1 étaient à Silverstone [après des problèmes techniques à Barcelone, ndlr] ; forcément, je n'ai pas pu être à la limite tout de suite en une heure et demie. Là, je pousse de plus en plus et je découvre les limites de cette voiture-là."

D'autant que le Hungaroring est un circuit que le pilote Renault apprécie tout particulièrement. "Je me suis senti super bien. C'est une de mes pistes préférées, donc j'étais super content de rouler ici. J'ai vraiment apprécié tous les tours que j'ai faits, chaque moment, en fait. C'est spécial de rouler en F1 sur son circuit préféré, quand même !"

Ces essais sont cruciaux non seulement pour le développement d'Ocon en tant que pilote, mais aussi pour ses opportunités en Formule 1 en 2017.

"C'est très important", confirme-t-il. "Tout le kilométrage qu'on peut avoir pour prendre de l'expérience au volant de la voiture est très utile, surtout sur de tels circuits où l'on court en Grand Prix. C'est une expérience précieuse et à chaque fois que je prends le volant, je suis un peu plus prêt pour l'an prochain."

Objectif 2017

Parlons-en, de l'an prochain. Ocon ne cache pas qu'il souhaiterait obtenir un baquet au sein de l'écurie au Losange dès 2017.

"C'est mon objectif, exactement", déclare le Français. "J'y travaille pour l'année prochaine. Je me concentre à faire du très bon boulot et que les équipes soient contentes de moi, c'est l'important. Si je fais du bon boulot, j'espère qu'un siège viendra naturellement."

Protégé de Mercedes mais pilote de réserve Renault, Ocon ne voit pas ses liens avec la firme à l'étoile le priver d'opportunités, bien au contraire.

"Je suis pilote Mercedes parce que ma carrière est managée par Mercedes, je suis pilote Renault en Formule 1. Cela me fait plein d'opportunités, il y a plein de moteurs Mercedes dans la grille. Cela ne me ferme pas les portes." De quoi envisager un volant chez Manor si l'opportunité Renault ne se concrétise pas ?

partages
commentaires
Ferrari en retrait mais sans inquiétude… pour le moment

Article précédent

Ferrari en retrait mais sans inquiétude… pour le moment

Article suivant

La FIA a présenté aux pilotes ses arguments pour le Halo

La FIA a présenté aux pilotes ses arguments pour le Halo
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021