Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
10 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
31 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
45 jours

Ocon décrit une année "utile pour son avenir" chez Mercedes

partages
commentaires
Ocon décrit une année "utile pour son avenir" chez Mercedes
Par :
18 juin 2019 à 15:30

Inclus à l'équipe Mercedes en tant que pilote de réserve et de simulateur après son éviction de chez Racing Point, Esteban Ocon en profite pour travailler dans une équipe de pointe et aux côtés d'un multiple Champion du monde.

En effet, le Français peut ainsi observer les méthodes de Lewis Hamilton, qui est cette saison en quête d'un sixième titre mondial. Et s'il a appris une chose, c'est que le succès du Britannique n'est pas une coïncidence, puisqu'il de décrit comme une personne dont la réflexion est portée vers le succès et la performance.

"On comprend pourquoi Lewis a autant de réussite et pourquoi il a autant de titres", reconnaissait Ocon dans un entretien exclusif pour Motorsport.com lors du Grand Prix du Canada. "Il n'y a aucune coïncidence. Quand il est sur un circuit, il travaille dur et pose les bonnes questions, c'est quelqu'un qui est rapide dans son esprit. S'il y a quelque chose d'intéressant, il se concentrera dessus et en parlera. J'apprends de lui, évidemment."

Il admet qu'à titre personnel, il ne lui est pas encore possible de profiter de ce qu'il apprend, ou en tous cas de le mettre en application : "Il y a des choses dont je peux m'inspirer. Je ne copierai pas exactement, mais je m'en inspire et j'observe ce qu'il fait en sachant que ce sera utile pour mon avenir."

Lire aussi :

Une chose est sûre, Esteban Ocon a changé d'avis sur le quintuple Champion du monde : "Oui, je ne le connaissais pas au tant que maintenant, et j'avais une image différente de lui avant. Mais maintenant, je sais comment il est et comment il travaille. Comme je vous l'ai dit, il n'y a jamais de coïncidence quand vous gagnez en sport, donc si vous avez du succès, il y a des raisons derrière cela. Il est à son meilleur niveau actuellement et je pense que ça va continuer encore longtemps."

Il est souvent reproché à Mercedes de dominer avec trop de facilité, notamment après les cinq doublés enchaînés en début de saison. Toto Wolff tient souvent un discours prudent, sinon pessimiste, à ce sujet. Ocon confirme que de l'intérieur, la sérénité qui peut se dégager de Mercedes n'est pas si palpable, alors que la remise en question est permanente pour réussir à rester au sommet de la hiérarchie, comme il le spécifiait après les qualifications du Grand Prix du Canada.

"Ce n'est pas ennuyant depuis l'intérieur, je peux vous le dire ! Rien que sur cette course, nous ne sommes pas les plus rapide. Ferrari a de grosses capacités et ils donnent toujours tout, donc quand nous faisons notre travail parfaitement, nous sommes devant, mais on a vu [en qualifications] qu'ils ont fait leur travail parfaitement et qu'ils étaient devant nous. On doit continuer à pousser, sans quoi ils nous battront, et ils travaillent très dur. On ne peut sous-estimer personne."

"Je ne pense pas que ce soit une saison ennuyante ! Oui, de l'intérieur c'est plus difficile, je vous le garantis. On semble toujours en contrôle de tout, et cela semble robotique, mais ça ne l'est pas. Il y a beaucoup de pensées derrière cela et beaucoup de débats dans l'équipe. Ce n'est jamais facile de gagner, que ce soit pour une équipe ou un pilote. Ce n'est jamais facile de réussir ce que vous voulez dans la vie et c'est pareil ici."

Lire aussi :

Présent sur toutes les courses dans le paddock, il n'y passe pas autant de temps que les autres membres de l'équipe. Sur les courses européennes, il n'est pas rare qu'il reste travailler à l'usine jusqu'au samedi pour analyser les données récoltées en essais libres par les titulaires : "Je travaille dans le simulateur. Quand ce n'est pas en soutien pour la course lors du dernier jour avant le week-end, c'est plus tôt dans la semaine. Dans les deux cas, on prépare le week-end, mais il y a des différences."

"Quand c'est une course européenne, je reste plus tard à l'usine, jusqu'au vendredi, et je prends l'avion le samedi matin. Si l'équipe a des essais à me faire faire dans le simulateur, après les connaissances engrangées en piste, ils peuvent avoir plus d'infos et je travaille sur ces infos. Bien sûr, il y a toujours un rapport écrit, mais ils peuvent me demander tout ce dont ils ont besoin."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Dernière chance d'acheter vos billets pour le GP de France F1 !

Article précédent

Dernière chance d'acheter vos billets pour le GP de France F1 !

Article suivant

Grosjean "plus fatigué" par du karting que par une course de F1

Grosjean "plus fatigué" par du karting que par une course de F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Emmanuel Touzot