Formule 1 GP d'Australie

Ocon : La quatrième zone DRS aurait fait plus de spectacle

Selon Esteban Ocon, plus de dépassements auraient pu être réalisés au cours du Grand Prix d'Australie si la quatrième zone DRS du circuit de Melbourne avait été conservée. Un avis partagé par Daniel Ricciardo.

Esteban Ocon, Alpine A522

Au-delà des changements effectués dans plusieurs virages, il y avait une autre nouveauté sur le circuit de Melbourne cette année. En arrivant en Australie, les pilotes ont découvert que quatre zones DRS avaient été mises en place au sein de l'Albert Park, soit une de plus qu'auparavant, pour favoriser les dépassements. Cette quatrième zone se situait dans la nouvelle portion séparant les virages 8 et 9 et a été dûment testée au cours de la première journée de roulage, le vendredi.

Les pilotes ont pu faire part de leurs impressions lors du briefing qui a suivi. Fernando Alonso n'était toutefois pas emballé par l'ajout d'une zone DRS à cet endroit du circuit, précédant une chicane rapide, et a donc demandé sa suppression pour des raisons de sécurité. L'argumentation du double Champion du monde a été prise au sérieux par la FIA puisque le lendemain, à 20 minutes du coup d'envoi de la troisième séance d'essais libres, la disparition de cette quatrième zone DRS était annoncée.

Le fait que peu de dépassements ont été réalisés pendant la course a donc poussé certains pilotes à se demander si le maintien de cette zone DRS n'aurait pas amélioré la situation. C'est notamment le cas d'Esteban Ocon, qui a passé plus de 20 tours derrière la Williams d'Alexander Albon. Le Français a néanmoins abondé dans le sens de son coéquipier Alonso en reconnaissant qu'il aurait été "risqué" d'avoir le DRS ouvert à l'entrée du virage 9.

Interrogé sur le sujet par Motorsport.com après la course, Ocon a indiqué : "On était très proches mais on ne pouvait pas dépasser. Je pense qu'il nous manquait probablement cette quatrième zone DRS, pour être honnête. C'était sûrement dangereux de l'avoir mais c'est là où j'étais le plus proche. C'est risqué de dépasser à de telles vitesses, et je suis d'accord pour dire que c'était mieux de la supprimer pour la sécurité, mais c'est ce qu'il nous a probablement manqué pour avoir un peu plus de spectacle."

Esteban Ocon à la poursuite d'Alex Albon

Esteban Ocon à la poursuite d'Alex Albon

Daniel Ricciardo a quant à lui expliqué que les modifications faites à Melbourne avaient amélioré la situation, suggérant qu'il y aurait eu plus de dépassements avec la zone supplémentaire. "Je dirais qu'avec le DRS à cet endroit, il y aurait eu quelques dépassements vers le virage 9. J'ai vu que lors d'un tour où, je crois, Lando [Norris] était derrière Kevin [Magnussen], peu après la relance, il s'est bien rapproché avant le virage 9. Je pense qu'il l'aurait eu avec le DRS, donc peut-être que cette quatrième zone aurait offert plus de choses", a-t-il noté.

"Je pense que c'est un pas dans la bonne direction mais j'ai fait la deuxième moitié de ma course en solitaire, donc ça ressemblait aux années précédentes. Je suis sûr qu'il y a eu plus de dépassements mais comme il s'agit d'un circuit urbain, peu de choses peuvent être changées et modifiées alors on essaie de faire de son mieux avec ce que l'on a. C'est un pas dans la bonne direction mais je dois probablement revoir la course pour le savoir. Peut-être que c'est aussi simple que de mettre cette quatrième zone pour [avoir plus de spectacle]."

Un peu plus tôt dans la course, le même Kevin Magnussen avait été contraint de tirer tout droit au virage 9 en l'abordant dans les échappements de Yuki Tsunoda lorsqu'il a constaté qu'il n'avait plus d'appui. Quelque chose d'"anormal" puisqu'il n'avait jamais eu cette réaction de la Haas VF-22 auparavant.

"J'étais très proche [d'une voiture] avant le virage 9 et je n'ai rien eu, du genre pas d'appui", a rapporté le Danois. "Lorsque l'on est à une longueur de voiture derrière, c'est vraiment bien. Juste derrière, c'est bien pire qu'avec les anciennes voitures mais c'est bien mieux à [une distance] d'une longueur de voiture environ. C'est mieux pour la course parce que l'on peut lancer une attaque un peu plus facilement."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Vasseur : Un rythme "génial" masqué par une Q2 "foirée"
Article suivant Vips : "Marko aime mettre les pilotes sous pression"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France