Réactions
Formule 1 GP des Pays-Bas

Pérez était "sur un bon tour" avant sa sortie de piste

Sergio Pérez est parti à la faute en Q3 lors des qualifications du Grand Prix des Pays-Bas, le contraignant à s'élancer dimanche en troisième ligne à Zandvoort.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

Une nouvelle fois en net retrait par rapport à Max Verstappen depuis le début du week-end, à Zandvoort, Sergio Pérez semblait tout de même en mesure de réduire l'écart lors des qualifications. Lancé dans son ultime tentative en Q3, le Mexicain a toutefois manqué cette occasion, partant à la faute à l'amorce du dernier virage et provoquant un drapeau jaune.

"C'est dommage, j'étais sur un bon tour", regrette le pilote Red Bull Racing. "Quand j'ai pris l'accélérateur, j'ai été assez agressif et j'ai touché le gravier ; j'ai malheureusement perdu l'arrière. J'avais trois bons dixièmes [d'avance] sur mon chrono précédent, et je pense que j'aurais pu aller chercher un autre dixième et ça m'aurait placé quatrième, troisième peut-être. Mais c'est comme ça. Espérons faire une grosse course demain, prendre un bon départ et suivre tout de suite les leaders."

Au volant d'une Red Bull qui ne lui procure pas les meilleures sensations possibles, qui plus est sur un tracé où la RB18 est clairement moins à l'aise, Sergio Pérez partira donc cinquième sur la grille de départ dimanche. Et le deuxième du championnat s'attend notamment à une forte concurrence des Mercedes.

"Ça n'a pas été très facile", reconnaît Sergio Pérez. "On a été un peu en chasse tout au long du week-end. C'est clairement un week-end plus dur pour nous qu'en Belgique, donc on va essayer de faire de notre mieux demain pour concrétiser un maximum de choses. Mercedes est certainement très fort. Sur les longs relais comme sur les courts, donc ce sera certainement difficile demain."

Sergio Pérez explique les difficultés que rencontre Red Bull à Zandvoort par "le tracé, les caractéristiques et les températures de la piste", autant de facteurs qui selon lui "ne jouent pas autant en notre faveur qu'en Belgique."

"C'est un circuit où je dois travailler très dur pour trouver l'équilibre, ça ne vient pas aussi facilement que sur d'autres, donc c'est probablement une caractéristique de la piste", ajoute-t-il. "Mais je pense qu'avec cette génération de voitures, la course demain sera très intéressante. Il faut vraiment avoir un gros rythme de course."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Le rythme de Verstappen en pneus usés a effrayé Leclerc
Article suivant Hamilton juge le podium à sa portée à Zandvoort

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France