Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
37 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
65 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
93 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
100 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
114 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
121 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
135 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
156 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
170 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
184 jours

Les pilotes prêts à dire stop si la situation empire à Melbourne

partages
commentaires
Les pilotes prêts à dire stop si la situation empire à Melbourne
Par :
12 mars 2020 à 09:36

Attentifs à l'évolution de la situation liée à l'épidémie de coronavirus, les pilotes prendront leurs responsabilités si nécessaire, à en croire Sebastian Vettel.

Inévitablement sur toutes les lèvres, l'épidémie de coronavirus a suscité des questions redondantes ce jeudi dans le paddock de Melbourne, où règne un certain malaise. Voir la Formule 1 lancer sa saison à l'autre bout du monde alors que l'Organisation mondiale de la santé parle désormais de "pandémie" à l'échelle internationale pour le COVID-19 place notamment les pilotes dans une situation peu confortable.

Lire aussi :

Parmi eux, Lewis Hamilton a sans aucun doute été le plus clair, évoquant sa grande surprise et le caractère "choquant" de la situation. Des propos qui rejoignent ceux de Kimi Räikkönen, tandis qu'un autre pilote d'expérience du plateau est lui aussi monté au créneau en la personne de Sebastian Vettel. Le quadruple Champion du monde affiche, comme d'autres, sa confiance envers les instances et les autorités mais il estime également que les pilotes auront un rôle à jouer si nécessaire. À l'heure actuelle, le paddock est notamment dans l'attente des résultats de tests passés par plusieurs membres des écuries Haas et McLaren, dont l'issue pourrait changer fatalement la face du week-end...

"J'espère que les autres seront d'accord, et nous espérons que ça n'ira pas si loin, mais si ça devait être le cas, il est certain qu'il faudrait tirer le frein à main", prévient le pilote Ferrari. "Nous sommes un groupe de 20 personnes et nous nous sommes réunis ces dernières années dans différentes circonstances et autour de divers sujets, et je crois que nous partageons une opinion commune sur les grandes décisions. Je qualifierais ceci de très, très grande décision et, au bout du compte, comme je l'ai dit auparavant, il faut se regarder en face. Je crois que nous serions suffisamment matures pour prendre soin de nous et tirer le frein à main dans ce cas de figure.

"Nous sommes tous dans le même bateau"

Du matériel de désinfection dans le paddock

Avant d'arriver à Melbourne, l'association des pilotes de Grand Prix (GPDA) a échangé avec les dirigeants de la Formule 1 pour obtenir des garanties face aux risques de propagation du coronavirus au sein du paddock. Des mesures ont été prises, principalement l'éloignement entre les pilotes et les fans ou encore des restrictions autour des activités médiatiques. Pour l'heure, le GPDA renouvelle toute sa confiance en les instances et appelle à l'unité. 

Lire aussi :

"Le GPDA a totale confiance dans les les autorités sanitaires australienne, la FIA, la F1 et nos écuries pour agir avec les meilleures intentions pour protéger la santé, le bien-être et la sécurité des fans, des officiels, des pilotes et des communautés au sens plus large", ont fait savoir les pilotes à travers un communiqué. "Le GPDA était en contact avec la F1 et la FIA tout au long de la semaine dernière et nous savons qu'ils travaillent dur et de manière approfondie sur ce sujet."

"Nous sommes tous dans le même bateau et personne ne prend cette situation à la légère. Mais nous pensons que la responsabilité incombe à tout le monde, aux locaux comme à nous qui voyageons, afin d'être particulièrement vigilants et prudents dans cette période difficile de pandémie du coronavirus. À cet égard, le GPDA suggère respectueusement à tous, nos amis australiens, les fans, la communauté et les pilotes, de maintenir une distance de sécurité et d'éviter les contacts rapprochés comme les selfies, les autographes ou les poignées de main. Ces mesures proposées pour atténuer le risque sont conformes aux conseils pertinents prodigués par les autorités sanitaires."

Article suivant
Ocon : "J'ai confiance en la FIA"

Article précédent

Ocon : "J'ai confiance en la FIA"

Article suivant

Pérez : Les meilleurs "ont encore une bonne longueur d'avance"

Pérez : Les meilleurs "ont encore une bonne longueur d'avance"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Jeudi
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine