Qualifs - Bottas bat Hamilton, Gasly quatrième

Valtteri Bottas a remporté son duel face à Lewis Hamilton pour la pole position du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Pierre Gasly sera quatrième sur la grille de départ.

Qualifs - Bottas bat Hamilton, Gasly quatrième

Q1 - Russell brille encore

C'est après une heure et demie d'essais libres seulement que les 20 concurrents ont abordé les qualifications à Imola, et Lewis Hamilton a frappé un grand coup lors de la première salve de chronos avec un tour en 1'14"574. Après deux tentatives infructueuses, notamment à cause du trafic, Valtteri Bottas a pris la deuxième place provisoire en 1'14"626... avant que son chrono ne soit supprimé pour non-respect des limites de la piste.

Lire aussi :

C'est donc Max Verstappen qui était deuxième en 1'15"034 ; Charles Leclerc, Pierre Gasly et Lando Norris n'étaient pas loin de lui. Sebastian Vettel était dixième à 0,9 seconde de Leclerc, tandis qu'Alexander Albon (son 1'15"539 ayant été supprimé) et Valtteri Bottas fermaient la marche, en danger aux côtés de Nicholas Latifi, Kevin Magnussen et Kimi Räikkönen.

Albon et Bottas se sont aisément extirpés de la zone rouge, tandis que Daniel Ricciardo s'est sauvé sur le fil ; Romain Grosjean et Antonio Giovinazzi en ont pâti, Magnussen étant pour sa part sorti de la piste sans dommages à la sortie de Rivazza. Encore une fois, George Russell a brillé en composant son ticket pour la Q2, 14e devant Lance Stroll. À l'avant, les Mercedes ont tourné en 1'14"2 et creusé un écart de huit dixièmes sur Verstappen.

Éliminés en Q1 : Grosjean, Magnussen, Räikkönen, Latifi, Giovinazzi

Q2 - Gasly troisième, Vettel trop lent

C'est en pneus mediums que les Mercedes, les Ferrari et les Red Bull ont pris la piste pour la deuxième phase des qualifications, dans l'espoir d'utiliser ce composé au départ de la course. "Pas de puissance ! Je ne sais pas ce qui se passe ! Ça ne marche pas !" s'est exclamé Verstappen, victime d'un problème de bougie, avant de rentrer au stand sans effectuer de tour chronométré.

Les Mercedes se sont idéalement positionnées en 1'14"585 (Bottas) et 1'14"643 (Hamilton), Gasly occupant une belle troisième place en 1'15"005 – un souffle devant Ricciardo, auteur d'un 1'15"019, et Norris, en 1'15"051. Leclerc était seulement dixième avec les mediums, juste devant Albon, qui est parti en tête-à-queue à la sortie de la Variante Alta. Suivaient Stroll, un impressionnant Russell à moins d'une seconde du meilleur temps, ainsi que Vettel (passé dans les graviers à la sortie de Rivazza) et évidemment Verstappen.

Red Bull, justement, est parvenu à résoudre le problème de Verstappen juste à temps pour le renvoyer en piste en mediums, pendant qu'Albon et les Ferrari adoptaient les tendres afin d'assurer leur passage en Q3. C'était un succès pour Albon (quatrième), Verstappen (sixième), Leclerc (septième)... mais pas pour Vettel, qui a échoué au 14e rang. Sergio Pérez, Esteban Ocon, Russell et Stroll (sorti de la piste à Rivazza également) ont également été éliminés, alors que Gasly se propulsait au troisième rang en 1'14"681, à un souffle des Mercedes.

Éliminés en Q2 : Pérez, Ocon, Russell, Vettel, Stroll

Q3 - Bottas l'emporte

Hamilton a lancé les hostilités avec un 1'13"781 en Q3 après avoir mis deux roues dans les graviers à la sortie de Rivazza ; Bottas a étonnamment perdu du temps dans le dernier secteur et a signé un 1'13"812. Verstappen était à précisément sept dixièmes du leader, devançant Gasly de deux dixièmes, tandis qu'Albon, cinquième, a vu son chrono supprimé pour non-respect des limites de la piste (pour la septième fois du jour). Leclerc a hérité de cette cinquième place, suivi par Norris, Daniil Kvyat, Ricciardo et Carlos Sainz.

Les deux Mercedes ont amélioré leur chrono dans les derniers instants de la séance, et c'est Bottas qui a signé la pole position en 1'13"609, devançant Hamilton et son 1'13"706. Verstappen a signé une belle progression en 1'14"176, Gasly parvenant à conserver la quatrième place d'extrême justesse face à Ricciardo. Suivaient Albon, Leclerc, Kvyat et les McLaren, pour qui la stratégie d'un run en pneus rodés n'a pas payé.

Italy Grand Prix d'Émilie-Romagne - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'14.221  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'14.229 0.008
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'15.034 0.813
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'15.123 0.902
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'15.183 0.962
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'15.274 1.053
7 France Esteban Ocon Renault 1'15.352 1.131
8 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'15.402 1.181
9 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'15.407 1.186
10 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 1'15.412 1.191

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'14.585  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'14.643 0.058
3 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'14.681 0.096
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'14.745 0.160
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'14.953 0.368
6 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'14.974 0.389
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'15.017 0.432
8 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 1'15.022 0.437
9 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'15.027 0.442
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'15.051 0.466

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'13.609  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'13.706 0.097
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'14.176 0.567
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'14.502 0.893
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'14.520 0.911
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'14.572 0.963
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'14.616 1.007
8 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 1'14.696 1.087
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'14.814 1.205
10 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'14.911 1.302

partages
commentaires
Ferrari : Pas de gros écart entre Vettel et Leclerc sur les données

Article précédent

Ferrari : Pas de gros écart entre Vettel et Leclerc sur les données

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne

La grille de départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021