Racing Point effraie ses rivaux, Pérez confirme "de bons signes"

Sergio Pérez estime qu'il n'a jamais eu meilleure monoplace entre les mains que la RP20 pour débuter une saison : des déclarations qui ne sont pas pour rassurer un milieu de peloton déjà inquiet du niveau de performance de Racing Point.

Racing Point effraie ses rivaux, Pérez confirme "de bons signes"

À écouter plusieurs pilotes du milieu de grille, c'est la monoplace qui fait peur. En s'inspirant fortement de la Mercedes W10 pour concevoir sa F1 2020, Racing Point a créé la sensation autant que la polémique la semaine dernière. Mais l'heure n'est plus au jeu des ressemblances, puisqu'après quatre jours de roulage, ce sont les performances de la RP20 qui ont tendance à confirmer la bonne pioche de l'écurie basée à Silverstone. Il est toujours délicat de tirer des enseignements clairs lors des tests hivernaux, mais le fait est que toutes les indications laissent aujourd'hui penser que Racing Point évoluera cette année parmi les meilleurs du milieu de peloton, a minima.

Lire aussi :

Outre les commentaires de la concurrence qui vont dans ce sens, les principaux intéressés peinent à masquer une certaine satisfaction. C'était le cas de Sergio Pérez mercredi soir à Barcelone, après avoir bouclé 84 tours supplémentaires au volant de celle que certains ont baptisé la "Mercedes rose". Le Mexicain est visiblement enthousiaste puisqu'interrogé sur la possibilité de piloter actuellement la meilleure monoplace de sa carrière, il n'hésite pas beaucoup : "Je pense que oui".

"Je crois que ça peut être le package le plus solide que j'aie jamais eu dans ma carrière pour débuter la saison", ajoute-t-il. "J'espère qu'à Melbourne, ça s'avérera, mais pour le moment, la voiture fonctionne bien. Je crois qu'il y a de bonnes choses, de bons signes, mais nous avons énormément de travail à faire avant Melbourne. Espérons être préparés du mieux possible."

"Nous n'avons jamais été aussi bien préparés"

À l'aube de sa dixième saison en Formule 1, Sergio Pérez insiste sur la compréhension qu'il doit encore acquérir au sujet de sa nouvelle monture. Néanmoins, il a déjà la conviction de vivre la meilleure intersaison de l'écurie dans laquelle il évolue depuis 2014. "Clairement, je crois que nous n'avons jamais été aussi bien préparés", tranche-t-il. "Nous avions toujours tendance à revenir en deuxième partie de saison. Je pense que ça va être la première fois que nous allons débuter solidement la saison."

Les données qui émergent des essais hivernaux demeurent floues et offrent une perception encore trop imprécise ou incomplète. Certaines laisseraient penser que Racing Point aurait le potentiel pour se rapprocher de Ferrari, une éventualité que Pérez tempère aussitôt. "Les équipes de pointe restent très fortes", rappelle-t-il. "C'est très difficile de savoir où chacun se trouve. D'ici la fin des essais, nous aurons une vision un peu plus large. Mais actuellement, plus on essaie d'analyser les chronos, plus on perd son temps. Il faut attendre les deux prochains jours, voir où en est chacun quand il y aura un peu plus de longs relais. Ce sera alors plus facile de deviner."

partages
commentaires
Vettel et Ferrari auront une "discussion naturelle" pour 2021

Article précédent

Vettel et Ferrari auront une "discussion naturelle" pour 2021

Article suivant

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021