Räikkönen, en pole : "C'était fun"

partages
commentaires
Räikkönen, en pole :
Par : Fabien Gaillard
27 mai 2017 à 13:29

Près de neuf ans après sa toute dernière pole position en carrière, Kimi Räikkönen a retrouvé cette sensation à l'occasion du Grand Prix de Monaco 2017.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

Certes les Ferrari étaient clairement favorites, mais peu de gens misaient sur le Finlandais, et quelle erreur ! Grâce à un tour et une séance globalement maîtrisés qui lui ont offert suffisamment de marge pour contenir les efforts tardifs de Sebastian Vettel et de Valtteri Bottas, respectivement à 43 et 45 millièmes, Räikkönen s'élancera ce dimanche du premier emplacement sur la grille.

Avec son flegme et sa retenue habituelle, il s'est félicité de cette performance après la séance, au micro de Will Buxton : "C'était un peu délicat et ce n'était vraiment pas facile, mais nous avons arrangé la voiture pour les qualifications. Ce n'est pas facile d'aller vite sur ce circuit. Nous allons essayer d'en tirer le meilleur demain.  En qualifications, la voiture était bonne et c'était fun."

Mais à l'image de ce qui est arrivé à Lewis Hamilton, éliminé dès la Q2, l'imprévisibilité est souvent de mise en terre monégasque et rien n'est acquis : "Il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver et affecter la course", a tempéré le Champion du monde 2007, dont la dernière pole remontait au Grand Prix de France 2008, également pour Ferrari.

Quelques minutes plus tard, en conférence de presse, il a poursuivi : "C'est le meilleur endroit d'où partir pour demain, mais ça ne garantit rien. Néanmoins, je prends ça avec joie. Il y avait du mieux en qualifications, ce n'était pas parfait mais ce n'est jamais parfait."

"J'étais très content de la voiture. On peut toujours aller plus vite çà et là, mais c'est normal. Je me sentais bien, donc j'ai pu attaquer. C'étaient des qualifications très simples et très bonnes. Nos deux voitures sont à l'avant ; essayons d'en tirer le meilleur."

Au sein de la Scuderia, les sourires étaient de mise après avoir verrouillé la première ligne de la grille sur un circuit où la position en piste est essentielle. Maurizio Arrivabene, le directeur de l'écurie de Maranello, ne cachait pas sa joie mais aussi sa prudence, au micro de Sky Sports.

"Je suis vraiment content pour Kimi, parce qu'il le mérite. Avoir deux voitures là-haut, c'est bien. Il faut se souvenir de la dernière [fois] à Sotchi, il faut faire attention et se concentrer sur demain. Nous allons au briefing pour travailler pour demain."

Article suivant
Vettel en a "peut-être trop demandé"

Article précédent

Vettel en a "peut-être trop demandé"

Article suivant

Seul face aux Ferrari, Bottas a tout tenté

Seul face aux Ferrari, Bottas a tout tenté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions