Red Bull a "une grande confiance" en Albon malgré ses difficultés

Christian Horner, le directeur de Red Bull, a "une grande confiance" dans Alexander Albon en dépit de ses difficultés récurrentes au volant d'une RB16 dont le comportement n'a pour le moment "pas de sens pour lui".

Red Bull a "une grande confiance" en Albon malgré ses difficultés

Depuis le début de la saison 2020, Alexander Albon peine à se mettre au niveau de performance de Max Verstappen et met en avant pour l'expliquer une Red Bull RB16 "nerveuse" qui lui pose problème. Le Thaïlandais a enregistré en Espagne son meilleur résultat en qualifications depuis le Grand Prix d'Autriche inaugural, avec une sixième place sur la grille. Mais il n'a pu franchir la ligne d'arrivée qu'au huitième rang, après avoir échoué à surprendre les Racing Point devant lui et avoir été placé sur une stratégie risquée qui l'a vu perdre deux positions supplémentaires au fil de la course, face à Carlos Sainz et Sebastian Vettel.

Lire aussi :

Après l'épreuve, Albon reconnaissait avoir particulièrement peiné à "maintenir ses pneus en vie" lors de ses trois relais. Quand il a été demandé à Christian Horner, notamment après le premier arrêt prématuré pour chausser des pneus durs, qui n'ont pas vraiment montré qu'ils étaient performants au cours du week-end, si le pilote avait été quelque peu laissé pour compte par Red Bull Racing en raison de cette stratégie, il estimait que ce n'était pas le principal souci.

"Le problème a été qu'Alex n'avait pas un bon équilibre sur la voiture", a expliqué le dirigeant britannique. "Quand l'équilibre n'est pas là avec les trois types de gommes, [cela veut dire] qu'il les use incroyablement vite. Rouler dans l'air sale pendant une grande partie de la course, cela ne fait que manger les pneus. Nous n'avions aucune longévité sur nos relais, qu'il s'agisse des durs, des tendres [ou] des mediums [...] Ça a été très frustrant pour lui."

Lire aussi :

Alors que Verstappen est second du championnat pilotes après être monté à cinq reprises consécutivement sur le podium, série en cours, Albon est lui sixième, avec moins de la moitié des points de son leader. Dans le contexte où les problèmes du #23 sont comparés avec ceux de Pierre Gasly en début d'année 2019 chez Red Bull également, Horner assure que l'équipe "en fait énormément" pour aider Albon à traverser cette phase.

"[Nous allons] dans le simulateur, on se penche sur les caractéristiques, le style de pilotage entre les deux voitures, [en se demandant] pourquoi Max est capable de tirer plus de la voiture. Nous avons renforcé l'aspect ingénierie de ce côté du garage, et il y a une grande confiance envers Alex. Comme il l'a démontré à Silverstone, il a la capacité d'être un pilote très rapide. Tout cela n'a pas de sens pour lui en ce moment, nous devons essayer de l'aider à traverser cette épreuve. La voiture est difficile à piloter pour l'instant, mais avec du temps et quelques améliorations de notre côté, nous parviendrons à l'aider à la traverser."

partages
commentaires
Avec Luca de Meo, Renault a un PDG "qui va changer la donne"

Article précédent

Avec Luca de Meo, Renault a un PDG "qui va changer la donne"

Article suivant

Après tant de résistance, Williams succombe à la voix de la raison

Après tant de résistance, Williams succombe à la voix de la raison
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021