Renault discute avec la FIA pour un test d'Alonso

Renault aimerait que Fernando Alonso puisse participer aux essais de fin de saison, après le dernier Grand Prix à Abu Dhabi.

Renault discute avec la FIA pour un test d'Alonso

Renault est en pourparlers avec la FIA pour obtenir la permission d'aligner Fernando Alonso en piste lors des Rookies Tests de fin de saison, à Abu Dhabi. Lors d'un entretien accordé à Motorsport.com, Cyril Abiteboul a confirmé le désir de plus en plus clair du pilote espagnol de pouvoir découvrir la monoplace de cette année. Une participation à une séance d'essais libres le vendredi matin reste toutefois exclue. 

"Initialement, c'était 'Je piloterai quand le moment sera venu'", explique le directeur de Renault F1 au sujet du recrutement d'Alonso. "Mais j'ai désormais le sentiment qu'il a vraiment envie d'y aller, même avec la voiture actuelle. Nous étudions donc l'opportunité de le faire, mais c'est très sensible. Je ne parle pas de séances d'EL1, car franchement il n'a pas besoin de ça, il n'a pas besoin de l'exposition des EL1. Et nous, nous en avons clairement besoin pour nos réglages. Mais nous aimerions le voir [dans la voiture] car je sens qu'il en a très envie."

Lire aussi :

Le fait d'écarter l'option d'un roulage en EL1 le vendredi matin laisse peu d'autres possibilités à Renault. Cette année, en raison de la crise du coronavirus, la réglementation a changé en ce qui concerne les essais privés. Auparavant, les essais de fin d'année à Abu Dhabi se tenaient sur trois jours et permettaient d'aligner à la fois des pilotes titulaires et des jeunes pilotes. Désormais, et alors que Pirelli devrait conserver les mêmes pneus pour 2021, ce test a été réduit à une journée unique, réservée aux jeunes pilotes.

Sur ce point, le règlement dit maintenant qu'une équipe peut aligner deux voitures pour cette journée d'essais, avec des pilotes qui "sauf approbation contraire de la FIA, n'ont pas participé à plus deux Grands Prix de F1 dans leur carrière". Si Renault veut bénéficier de la présence d'Alonso sur ces essais, l'écurie doit donc en faire la demande auprès de la FIA, à moins que le format du test ne change.

"Nous devons voir si ça peut se faire en se basant sur les critères de ces essais. Nous en discutons avec la FIA", confirme Cyril Abiteboul. Compte tenu des nombreux transferts déjà annoncés pour l'an prochain, il est possible que Renault ne soit pas la seule écurie à demander un tel arrangement pour les tests d'Abu Dhabi.

En annonçant son retour chez Renault – qui deviendra Alpine la saison prochaine –, Fernando Alonso a toujours insisté sur la nécessité de tout miser sur 2022, année du grand changement de réglementation technique. Toutefois, les bons résultats récents de la R.S.20 en piste pourraient avoir légèrement changé la donne. "Au départ, il était bien plus question d'avenir", reconnaît Abiteboul. "C'était tout sur 2022 et oublions 2021. Mais Fernando voit que nous commençons à vivre des bagarres intéressantes en piste, et il veut s'en nourrir de manière positive."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Williams : Russell est au niveau de Mansell, Rosberg et Hill

Article précédent

Williams : Russell est au niveau de Mansell, Rosberg et Hill

Article suivant

Nouvelles pièces : le crash de Stroll met Racing Point sous pression

Nouvelles pièces : le crash de Stroll met Racing Point sous pression
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021