Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault déplore une "course exaspérante" à Abu Dhabi

partages
commentaires
Renault déplore une "course exaspérante" à Abu Dhabi
Par :
2 déc. 2019 à 11:45

Pour la huitième fois cette saison, aucune monoplace de l'écurie française n'a inscrit le moindre point. Une dernière à l'image de cette campagne 2019, de l'aveu-même de Cyril Abiteboul.

Sous pression pour conserver sa cinquième place au championnat constructeurs, Renault avait une avance de huit points à défendre face à Toro Rosso à Abu Dhabi. L'écurie française a rempli sa mission, mais pas de la manière escomptée. Car en n'inscrivant pas la moindre unité dimanche, elle a surtout dû compter sur une performance limitée chez son concurrent, à qui la neuvième place de Daniil Kvyat n'a pas suffi. Pourtant qualifiés dans le top 10, Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo ont tous les deux terminés à la porte des points. L'Allemand, pour sa dernière course, était le plus enclin à aller grappiller un résultat, mais il a finalement perdu la dixième place dans le dernier tour de course, face à un Carlos Sainz mort de faim qui voulait sceller sa sixième place au championnat pilotes.

Lire aussi :

"Nous avons donné tout ce que nous avions et c’est dommage de manquer les points", déplore Hülkenberg. "La stratégie à un seul arrêt était difficile à mettre en œuvre et mes pneus se dégradaient trop sur la fin. Malgré tout, notre rythme était positif et nous étions dans le match jusqu’au bout. C’était une belle dernière course avec l’équipe. J’ai franchi la ligne d’arrivée avec joie. J’ai vécu trois bonnes années avec eux et nous sommes devenus très proches en formant une famille. Je leur suis reconnaissant pour tous les hauts et les bas que nous avons connus ensemble et je leur souhaite beaucoup de succès à l’avenir."

La règle des pneus en Q2 critiquée

Passé à côté de sa saison puisque la quatrième place acquise l'an passé n'a pas été confortée, le Losange laisse derrière lui une année 2019 trop irrégulière, ponctuée de huit courses sans inscrire le moindre point. Et le sentiment laissé par cette dernière manche de l'année n'est que trop semblable à celui qu'a connu la structure d'Enstone lors de plusieurs week-ends. Pour Cyril Abiteboul, le Grand Prix d'Abu Dhabi a également mis en exergue les incohérences de la réglementation pneumatique.

"D’un côté, la course d’aujourd’hui était comme les vingt autres de la saison, mais de l’autre côté, nous avions l’objectif impératif de sceller notre position au championnat et nous l’avons fait", résume le directeur général de Renault F1. "Cela dit, c’était une course exaspérante où nous avons à nouveau constaté que la règle actuelle sur les pneus de qualifications au départ pénalise les équipes partant de la septième à la dixième place. Cela a été exacerbé en restant bloqués derrière les McLaren et le fait que le DRS ne fonctionnait pas en raison d’un problème technique de la FIA nous a d’autant plus pénalisés puisque nous étions dans l’air sale à un moment critique de la course."

"Il y a néanmoins eu de bons moments avec de belles manœuvres de dépassements qui ne se sont pas matérialisés en points. C’est une déception, en particulier pour Nico qui a joué un rôle important dans l’équipe et nos progrès. Je voudrais le remercier avec Daniel et toutes les équipes d’Enstone et Viry pour leur contribution et leur travail acharné au cours de cette saison difficile sur laquelle nous allons nous appuyer pour faire mieux en 2020."

Article suivant
Sainz : Le dépassement dans le dernier tour, comme jouer le titre

Article précédent

Sainz : Le dépassement dans le dernier tour, comme jouer le titre

Article suivant

Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite

Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite
Charger les commentaires