Formule 1 GP d'Autriche

Ricciardo s'accroche à son volant malgré un nouveau coup de pression

Daniel Ricciardo ne s'avoue pas vaincu alors qu'il est de nouveau mis sous pression par Helmut Marko pour conserver son volant chez VCARB.

Daniel Ricciardo, RB F1 Team
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Aston Martin AMR24 détails techniques
Détail technique de la Ferrari SF-24
Détail de la piste avec bacs à graviers
Détail de la piste avec bacs à graviers
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Aston Martin AMR24 détail arrière
Frederic Vasseur, directeur de l'équipe et directeur général de la Scuderia Ferrari
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
Détail de la piste avec bacs à graviers
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team
Esteban Ocon, Alpine F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Détail du circuit Red Bull Ring
Détail du circuit Red Bull Ring
Un membre de l'équipe viaplay media interviewe Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Pierre Gasly, Alpine F1 Team
Camping-car McLaren
Max Verstappen, Red Bull Racing
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team
Détail du circuit et atmosphère
Alessandro Alunni Bravi, représentant de l'équipe, Stake F1 Team Kick Sauber
Zhou Guanyu, l'écurie de F1 fait sauter Sauber, Zhou Guanyu, l'écurie de F1 fait sauter Sauber
Détail du circuit et atmosphère
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber
Détail technique de la Ferrari SF-24
L'équipe McLaren s'entraîne à un arrêt au stand sur la McLaren MCL38 de Lando Norris.
Frederic Vasseur, Team Principal et General Manager, Scuderia Ferrari, Gwen Lagrue, Mercedes Driver Development Advisor, Laurent Mekies, Team Principal, RB F1 Team
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, discute avec Logan Sargeant, Williams Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Nico Hulkenberg, Haas F1 Team
39

Malgré un temps qui semble plus que jamais compté, Daniel Ricciardo ne panique pas et estime être encore en mesure de sauver sa tête chez Visa Cash App RB. Car à l'approche de la trêve estivale, c'est bien de cela qu'il s'agit, trois des quatre baquets du giron Red Bull étant pourvus pour 2025, tandis que Liam Lawson et consorts frappent à la porte avec de plus en plus d'insistance.

Cette semaine, Helmut Marko a lui-même accentué la pression comme il sait si bien le faire, dans une période estivale à laquelle Red Bull a déjà eu plusieurs fois l'habitude de bouleverser ses plans, y compris pour la saison en cours.

"Les actionnaires ont fait savoir que VCARB était un junior team et que nous devions agir en conséquence", a-t-il rappelé dans les colonnes du journal autrichien Kleine Zeitung. "L'objectif était que Ricciardo soit envisagé chez Red Bull Racing en cas de performances exceptionnelles. Le baquet appartient désormais à Sergio Pérez, donc ce plan n'est plus valable. Nous devons bientôt placer un jeune pilote, ce serait Liam Lawson."

À son arrivée dans le paddock du Red Bull Ring ce jeudi, à la veille du Grand Prix d'Autriche, Daniel Ricciardo a inévitablement été mis face à ces propos pour le moins limpides du consultant sportif de Red Bull. Il y a répondu avec calme, convaincu d'être encore maître de son destin, sans naïveté toutefois.

"Je sais ce qui prime toujours dans ce sport, c'est la performance", admet-il. "C'est comme ça, et c'est ce qui me donnera la meilleure chance de rester ici, je le sais. Ce ne sera pas mon sourire ou quoi que ce soit d'autre. Ce qui compte, c'est le travail sur la piste. Il est donc évident que j'ai une bonne opportunité. Naturellement, je dis jusqu'à la trêve estivale. Je ne pense pas que ce soit une date butoir, mais c'est ce que l'on voit comme la première partie de saison. Je ferai évidemment ce que je peux pour servir ma cause."

Est-ce que j'ai d'autres options ? Je dirais que non.

Après une performance encourageante au Canada, Daniel Ricciardo a subi comme son coéquipier Yuki Tsunoda le manque de performance de sa monoplace à Barcelone, en dépit des évolutions. L'Australien insiste sur toute l'attention qu'il porte à son travail pour tenter de convaincre jusqu'au bout ses patrons.

"Pour ce qui est de ce qu'a dit Helmut, honnêtement, ça va ; disons que ça ne change pas ce que je vais faire", souligne-t-il, tout en admettant que conserver son volant chez VCARB est aujourd'hui sa seule véritable chance de poursuivre sa carrière en F1.

"Est-ce que j'ai d'autres options ? Je dirais que non", reconnaît-il. "Enfin je ne sais pas. Je ne veux pas paraître têtu ou arrogant à ce sujet, mais je ne cherche pas à aller ailleurs. Je l'ai dit, j'apprécie vraiment d'être de retour dans la famille Red Bull. Et bizarrement, j'apprécie les coups de gueule d'Helmut, car je pense aussi que c'est un moyen de retrouver la flamme et de tirer le meilleur de moi-même. Donc oui, pour faire court, je n'ai pas [d'autres options]."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lance Stroll prolonge à son tour chez Aston Martin
Article suivant La FIA a trouvé "la configuration parfaite" pour les limites de piste

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France