Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent

Une certaine pointe de vitesse mais un manque d'adaptabilité : tel est le bilan que Romain Grosjean tire de ses compétences, alors qu'approche probablement la fin de sa carrière en Formule 1.

Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent

Romain Grosjean est un pilote rapide, il est difficile de le nier. Champion de Formule Renault, de F3 Euro Series, de GP2 et d'Auto GP, Grosjean a par la suite démontré sa vélocité en Formule 1, où il n'a été battu en qualifications sur une saison complète (ou presque) que par deux coéquipiers : Kimi Räikkönen en 2013 et Kevin Magnussen en 2019. Il a ainsi pris l'avantage sur Räikkönen en 2012, Pastor Maldonado en 2014 et 2015, Esteban Gutiérrez en 2016 et Magnussen en 2017 et 2018.

Lire aussi :

En course, Grosjean a la réputation d'être capable du meilleur comme du pire, avec des performances parfois remarquables, comme son podium au volant de la modeste Lotus au Grand Prix de Belgique 2015, dans une écurie au bord du gouffre, ou encore ses multiples arrivées dans le top 6 pour Haas. Cela le laisse imaginer ce dont il serait capable avec une monoplace capable de jouer la victoire.

"C'est le revers de la médaille de mes qualités : je suis capable d'aller chercher des choses extraordinaires, et je tends toujours vers cette perfection que j'aime tant, et à certains moments, ce n'est pas possible. À certains moments, ça ne passe pas, la voiture n'est pas capable de le faire", analyse Grosjean, qui multipliait jadis les podiums lorsque sa Lotus était l'une des quatre meilleures monoplaces du plateau.

"Je pense que comme on l'a vu en 2013, si j'avais eu une bonne voiture plus longtemps dans ma carrière, une voiture capable de faire des bonnes choses – une Red Bull, une Mercedes… – je pense que ça aurait été très différent. Tu peux vraiment faire ce que tu as envie de faire et tu n'es pas limité complètement par le matériel qui n'est pas capable de faire de ce que tu sais être possible de faire. Ça n'a pas été ma meilleure force de m'adapter. Je pense qu'aujourd'hui, ça y est, je sais m'adapter."

Romain Grosjean, Haas F1

Lorsqu'il lui est demandé comment il perçoit sa vitesse de pointe, Grosjean répond : "Honnêtement, je ne sais pas. Je n'en ai peut-être jamais été assez conscient, du fait que j'étais capable d'aller très vite et d'être un des meilleurs. Cela a peut-être été une de mes faiblesses. Je ne sais pas, c'est assez naturel, c'est ça qui est marrant. C'est assez naturel de pousser la voiture et de comprendre comment elle peut aller vite."

D'où un certain désenchantement vis-à-vis de sa situation actuelle. "Comme je l'ai dit, sur cinq ans chez Haas, pendant cinq ans on a une voiture qui n'a pas été idéale pour moi en termes de caractéristiques. Elle a toujours eu la même base. Après, cette année, je pense que c'est la pire, mais j'ai su un petit peu m'adapter et trouver les clés au problème. C'est vrai qu'il me manque un peu d'avoir une voiture qui est un peu plus naturelle pour moi, de moins me poser de questions sur un tour de qualifs et d'aller chercher ce que je pense être capable d'aller chercher, un peu de temps au tour, si la voiture est capable de me donner ce dont j'ai besoin. Ça n'a pas été le cas sur toutes les dernières années", conclut Grosjean avec une pointe de déception.

partages
commentaires
Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"
Article précédent

Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"

Article suivant

Button : Alonso va revenir "avec beaucoup plus de respect"

Button : Alonso va revenir "avec beaucoup plus de respect"
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021