Ron Dennis - Magnussen n'a pas atteint les objectifs fixés

partages
commentaires
Ron Dennis - Magnussen n'a pas atteint les objectifs fixés
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
30 nov. 2015 à 14:00

Ron Dennis, président du McLaren Group, est revenu sur la fin de la collaboration entre l’écurie de Woking et Kevin Magnussen, estimant que le Danois n’avait pas à se montrer surpris d’une telle décision.

Kevin Magnussen, McLaren
Kevin Magnussen, McLaren F1
Kevin Magnussen, McLaren MP4-29
Kevin Magnussen, McLaren
Kevin Magnussen, pilote d'essais et de réserve McLaren
Kevin Magnussen, pilote d'essais et de réserve McLaren
Kevin Magnussen, pilote d'essais et de réserve McLaren
Kevin Magnussen, pilote d'essais et de réserve McLaren
Stoffel Vandoorne, Pilote d'essais et de réserve McLaren
Jenson Button, McLaren avec Stoffel Vandoorne, Pilote de réserve et d'essais McLaren et Fernando Alonso, McLaren lors d'une photo collective
Kevin Magnussen, Porsche Team
Kevin Magnussen, pilote de réserve McLaren

Le 5 octobre dernier, Kevin Magnussen a appris qu’il ne faisait plus partie des plans de l’écurie McLaren après plusieurs années passées dans le giron de la structure de Woking.

Titulaire pour la saison 2014 et réserviste de luxe en 2015, où il avait suppléé Fernando Alonso, victime d’un accident en essais privés, lors de la manche d’ouverture à Melbourne, le Danois s’était montré surpris par son éviction au profit de Stoffel Vandoorne, Champion GP2 et espoir de la filière McLaren.

Pour Ron Dennis, l’attitude de Magnussen, qui avait affirmé avoir été prévenu par e-mail et ne pas s’être attendu à la décision de son employeur, est "ridicule".

"Je ne sais pas pourquoi Kevin a choisi de considérer ce qui était une lettre qui devait être envoyée comme étant le moment particulier où il ne pilotait plus pour McLaren," a-t-il déclaré en marge du Grand Prix d’Abu Dhabi.

"Les contrats prévoient des processus de notification. Et vous essayez d’être doux, vous essayer de soutenir, mais vous ne pouvez pas entrer dans une période de déni et ensuite être surpris quand le moment arrive ; c’est une notification formelle – vous ne pouvez pas soudainement dire 'Qu’est-ce qui s’est passé?'."

En dessous des attentes en 2014

Selon lui, Magnussen n’a pas atteint les objectifs fixés par McLaren en 2014 : "La réalité est que nous lui avons donné toutes les opportunités pour se réconcilier avec la réalité. Il a eu toutes les opportunités : une saison en Formule 1, avec de très clairs objectifs qu’il a eu à réaliser en 2015, et il n’a pas atteint ces objectifs."

Il se refuse cependant à rendre public ces objectifs : "Non, je ne pense pas que ce soit approprié. Demandez-lui. Parce que ça serait un processus négatif. Il se connaît et il sait sans aucun doute qu’il n’a pas été aussi performant qu'il n'aurait dû l'être cette saison-là."

"Je ne vais pas rentrer dans qui fait quoi ou autre, mais présenter au monde que la première chose qu’il a su à propos de [son départ de McLaren] est la lettre formelle n’est juste pas correct."

Le patron de l’écurie de Woking estime que l’attention reçue par le Danois n’est pas différente de celle reçue par d’autres pilotes de la filière : "Indépendamment de cela, lui et tous les pilotes qui viennent chez McLaren et qui quittent McLaren ont toujours un soutien continu s’ils veulent le recevoir. Nous n’abandonnons pas nos pilotes. Nous soutenons toujours nos pilotes, même si certains sont partis sous un ciel sombre, donc c’est une exception à la règle."

"Mais, fondamentalement, nous faisons beaucoup. Il y a d’autres équipes qui font ça, nous faisons beaucoup pour amener de jeunes pilotes et leur donner une opportunité. Parfois ils n’ont pas d’opportunité."

La patience de Vandoorne

Il prend l’exemple du Champion GP2 2015, Stoffel Vandoorne, dont l’arrivée en Formule 1 n’est pas d’actualité, alors qu’il s’est montré convaincant lors de ses passages en formules de promotion : "Regardez simplement Stoffel pour le moment, il va probablement courir au Japon la saison prochaine, mais inévitablement il y a un talent immense et à cet instant je ne sais pas si nous aurons une place pour lui dans l’équipe en 2017."

"Il sait cela et je sais cela. Il veut rester fidèle à la famille parce que les options qui se présentent d’elles-mêmes vont plus probablement enterrer sa carrière que la faire. Donc guider des pilotes à travers leur carrière est quelque chose…"

Il fait aussi référence à un autre espoir de McLaren : "Nyck de Vries, quand la Formule Renault 3.5 s’est arrêtée, qu’avons-nous fait? L’avons-nous placé en GP2? L’avons-nous placé en GP3? Tout cela. Nous en prenons soin. Nous prenons ces jeunes gens et nous payons pour leur carrière."

McLaren a financé Hamilton et Rosberg

Dennis ne manque pas de rappeler qu’il a aussi participé à l’éclosion de jeunes talents, donc les deux pilotes Mercedes : "Nous avons payé pour la carrière de Kevin. Nous avons payé pour la carrière de Lewis [Hamilton]. Les gens oublient que nous avons payé pour la carrière de Rosberg dans ses jeunes années."

"Des gens en F1 sont allés et venus en ayant leur carrière financée. Il y a un point où vous devez prendre des décisions difficiles. Donc peut-être que je devrais être plus ferme pour que le choc ne soit pas si grand. Mais dire que c’est la première fois qu’il prenait connaissance de cela était ridicule."

"Kevin avait sa carrière, à un certain degré, entre ses propres mains. C’est un pilote talentueux, plus que capable de piloter en F1. Mais il y a de nombreux pilotes qui sont capables de piloter en F1 qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas eu cette opportunité et ils doivent regarder dans d’autres directions dans leur carrière. C’est aussi simple que cela."

Prochain article Formule 1
Williams assure avoir relâché Bottas "au bon moment"

Article précédent

Williams assure avoir relâché Bottas "au bon moment"

Article suivant

Photos - Les 83 GP de Grosjean avec Renault, Lotus et Enstone

Photos - Les 83 GP de Grosjean avec Renault, Lotus et Enstone

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités