Russell trouve Latifi "incroyablement sous-estimé"

George Russell ne tarit pas d'éloges sur son nouveau coéquipier Nicholas Latifi, qui vient de faire ses débuts en Formule 1.

Russell trouve Latifi "incroyablement sous-estimé"

À première vue, la confrontation entre George Russell et Nicholas Latifi chez Williams est déjà sans appel. L'Anglais a devancé son partenaire canadien, pas toujours en réussite, lors des trois séances qualificatives déjà disputées cette saison – de six dixièmes sur le sec puis de 1,4 seconde sous la pluie au Red Bull Ring, et de huit dixièmes au Hungaroring – et le domine également en course.

Lire aussi :

Malgré une campagne 2019 remarquable en Formule 2 avec le titre honorifique de vice-Champion – certes pour sa quatrième saison complète dans la discipline – Latifi n'a pas impressionné outre-mesure auparavant, passant notamment près de cinq ans sans remporter la moindre victoire dans les championnats junior de 2012 à 2017. Russell est toutefois prompt à souligner que l'ancien pilote DAMS a tiré son épingle du jeu face à de redoutables coéquipiers au sein de l'écurie sarthoise, bien qu'il ait été vaincu par Oliver Rowland (191 points à 178 en 2017) et par Alexander Albon (212 points à 91 en 2018, quand Latifi a manqué une partie des essais de pré-saison alors qu'une nouvelle monoplace était à découvrir).

"Il n'y a pas de doute sur le fait que Nicholas est un pilote très rapide", affirme Russell dans le podcast Beyond The Grid. "Je le trouve incroyablement sous-estimé. Tout au long de sa carrière en formules de promotion, il a eu de très, très bons pilotes à ses côtés : Alex Albon, Oliver Rowland. Il tenait leur rythme, il les battait en qualifications de temps en temps. Parfois, les gens ne voient pas forcément ça. J'ai vraiment été surpris par son rythme et certaines de ses courses. Il me talonne cette année, et je ne peux me permettre aucun écart. Je ne peux le comparer directement à Robert [Kubica], mais il va être à mon niveau à un moment, j'en suis sûr."

George Russell, Williams FW43, devant Nicholas Latifi, Williams FW43

C'est effectivement Kubica qui était associé à Russell chez Williams l'an dernier, et le Polonais avait encaissé un sévère 21-0 en qualifications, ne faisant pas bien mieux en course. Cependant, Williams était alors relégué au fond de grille, tandis que la structure de Grove est désormais bien intégrée à la lutte du milieu de tableau : elle a devancé Haas et Alfa Romeo en performance pure lors des deux derniers Grands Prix.

"Je suis très confiant, ils sont sur la bonne voie désormais", analyse Russell quant à son équipe. "Lors des trois dernières courses, nous avons prouvé avoir fait un bond en avant par rapport à l'an dernier. Ne vous méprenez pas, nous ne crions pas victoire, nous ne voulons pas nous arrêter là. Mais à ce stade l'an dernier, nous n'avions pas vraiment beaucoup de positif à tirer de quoi que ce soit. Là, nous pouvons dire que notre voiture est très rapide en qualifications ; elle n'est pas encore au niveau en course, mais nous nous battons avec des voitures que nous ne menacions pas l'an dernier."

partages
commentaires

Voir aussi :

Racing Point dément la clause du 31 juillet pour Pérez

Article précédent

Racing Point dément la clause du 31 juillet pour Pérez

Article suivant

McLaren conserve ses évolutions aéro pour la suite du GP

McLaren conserve ses évolutions aéro pour la suite du GP
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021