Réactions
Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Sainz : Ferrari a "perdu deux ou trois mois" de développement

Consciente du mauvais chemin pris lors des évolutions des derniers mois, la Scuderia Ferrari s'est contrainte à revenir aux spécifications d'Imola. Un important pas en arrière, et des mois de développement de perdus, selon Carlos Sainz.

Carlos Sainz, Ferrari SF-24

Photo de: Ferrari

Septième des qualifications, et cinquième de la course à Silverstone, Carlos Sainz a finalement sauvé les meubles. Contrairement à son équipier Charles Leclerc, rappelé trop tôt par Ferrari pour monter des pneus intermédiaire au début des premières gouttes de pluie, de meilleures décisions ont été prises pour le pilote espagnol, qui est demeuré en piste plus longtemps en pneus slick lors des différentes averses, et qui a pu de ce fait gagner des positions. Cerise sur le gâteau, Carlos Sainz s'est offert le meilleur tour en course.

"Je pense que nous avons fait le maximum", a commenté Sainz. "En particulier au milieu de la course, avec les pneus slicks sur le mouillé, j'ai réussi à reprendre des places en revenant à six ou sept secondes du podium, dans des conditions que j'apprécie toujours."

Lire aussi :

"Honnêtement, toutes les décisions ont été prises à la perfection, qu'il s'agisse des pneus ou des appels radio. C'est juste dommage que nous n'ayons pas été plus rapides parce que je pense que nous aurions été à 100% dans la lutte pour le podium ou la victoire. Mais [cinquième] et un point de bonus à la fin avec le tour le plus rapide, nous devons nous en réjouir."

Pour autant, ce résultat ne peut masquer le déficit de performance affectant les SF-24 depuis quatre Grands Prix maintenant. Dominées par Red Bull, McLaren et désormais Mercedes, les monoplaces italiennes font du surplace, alors qu'elles avaient dominé les débats à Monaco, où Charles Leclerc s'était imposé à domicile et que Sainz avait terminé troisième.

Ferrari a plus précisément vu son élan coupé lors de l'apparition de nouvelles évolutions à Barcelone, principalement l'introduction d'un nouveau plancher qui a fait apparaître un phénomène de rebond sur les voitures de Maranello. Un problème qui devrait également affecter Sainz et Leclerc lors du prochain Grand Prix, en Hongrie.

Carlos Sainz et l'équipe Ferrari doivent se résoudre à un retour en arrière sur les SF-24.

Carlos Sainz et l'équipe Ferrari doivent se résoudre à un retour en arrière sur les SF-24.

Photo de: Ferrari

"Nous allons souffrir de rebond dans les virages 4 et 11 [en Hongrie], mais jusqu'à ce que quelque chose de mieux nous arrive, nous devrons peut-être vivre avec cela pendant un certain temps", continue Sainz. "Sur les circuits de grande vitesse, nous devrons peut-être utiliser le plancher du package [plus ancien] car sinon, l'autre est inconduisible."

"Je suis convaincu que l'équipe prendra les bonnes décisions d'un circuit à l'autre jusqu'à ce qu' arrive un package plus solide, qui ne génèrera pas de rebond à haute vitesse et qui est performant à basse vitesse, et nous pourrons alors commencer à penser à nous battre à nouveau avec les trois premières équipes."

Retour à la case Imola

À Silverstone, Sainz et Leclerc ont disputé les essais libres dans plusieurs configurations différentes, et Ferrari a pris la décision de revenir à l'ancienne configuration, celle encore en place lors du Grand Prix d'Imola à la mi-mai, pour le reste du week-end. Mais ce retour en arrière conséquent implique que le travail de développement effectué ces dernières semaines doit être mis à la poubelle.

"Ce n'est clairement pas assez bon", a reconnu Sainz. "Nous avons fondamentalement la même voiture qu'à Imola et, depuis Imola, tout le monde a amélioré la voiture, probablement en ajoutant deux dixièmes, et nous avons dû revenir en arrière."

"Nous avons perdu deux ou trois mois de gain de performance en soufflerie ou de performance que nous aurions pu ajouter au cours de ces trois mois, donc il est clair que nous n'avons pas pris les bonnes décisions ces derniers temps. J'ai l'impression qu'aujourd'hui, nous sommes revenus aux fondamentaux, à la voiture d'Imola, et que nous devons l'améliorer à partir de là. Mais il est clair que nos rivaux ont une bonne longueur d'avance sur nous."

Avec Filip Cleeren

VIDÉO - Le résumé du GP de Grande-Bretagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Red Bull évoque "une course très bizarre" à Silverstone
Article suivant Williams a "pris les bonnes décisions" à Silverstone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France