Formule 1 GP d'Espagne

Sainz veut régler son avenir : "Il est temps de prendre une décision"

Carlos Sainz a déclaré ne plus vouloir attendre longtemps pour décider avec quelle écurie il s'engagera en 2025, et espère que son avenir sera fixé dans les semaines à venir.

Carlos Sainz, Scuderia Ferrari
Aston Martin AMR24 détails techniques
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team
RB F1 Team VCARB 01 détails techniques
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team
Aston Martion AMR24 couvert
Yuki Tsunoda, Visa Cash App RB F1 Team, joue au football
Lando Norris, McLaren F1 Team, Oscar Piastri, McLaren F1 Team, arrivent sur le circuit
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, et Mick Schumacher, pilote de réserve, Mercedes-AMG F1 Team
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Ayao Komatsu, Team Principal, Haas F1 Team
Détail de l'aile arrière de la Ferrari SF-24
Ailes avant de l'Aston Martin AMR24
Détails techniques du McLaren MCL38
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team, Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team, Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari
Esteban Ocon, Alpine F1 Team
Pierre Gasly, Alpine F1 Team
Détail latéral de la Ferrari SF-24
Aile arrière McLaren MCL38
Diffuseur Ferrari SF-24
Sergio Perez, Red Bull Racing
Nico Hulkenberg, Haas F1 Team
Frederic Vasseur, directeur de l'équipe et directeur général de la Scuderia Ferrari
Oscar Piastri, McLaren F1 Team
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Aile arrière de la Mercedes W15
RB F1 Team VCARB 01 détails techniques
Aile arrière du RB F1 Team VCARB 01
RB F1 Team VCARB 01 arrière
RB F1 Team VCARB 01 détails techniques
Lando Norris, McLaren F1 Team
Max Verstappen, Red Bull Racing
Nico Hulkenberg, Haas F1 Team, signe un autographe pour un fan
Max Verstappen, Red Bull Racing, s'adresse aux médias
Les fans soutiennent Sergio Perez et Red Bull Racing
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
46

Depuis l'annonce de l'arrivée de Lewis Hamilton chez Ferrari aux côtés de Charles Leclerc en 2025, Carlos Sainz doit décider dans quelle écurie il évoluera l'an prochain. L'hypothèse Mercedes étant désormais évanouie, le pilote espagnol a maintenant deux options qui se présentent à lui. Sauber/Audi a longtemps fait figure de piste privilégiée pour Sainz, mais l'écurie Williams a plus récemment avancé des arguments qui semblent avoir trouvé écho auprès du Madrilène.

Chez Audi, Sainz intégrerait un programme d'envergure soutenu par un constructeur au palmarès florissant dans le sport automobile. Mais la marque d'Ingolstadt, qui a brillé tant en Rallye qu'en Endurance, a tout à apprendre de la F1, ce qui demeure une gageure lorsque l'on considère l'extraordinaire niveau de compétitivité de la discipline. Pour le Madrilène, il s'agirait ainsi véritablement d'un démarrage d'une page blanche, avec en plus la perspective d'une saison 2025 dans l'anonymat au vu des résultats actuels de l'écurie encore baptisée Stake.

Lire aussi :

Chez Williams, le futur proche s'annonce légèrement plus radieux, mais c'est surtout l'argument du moteur Mercedes qui serait en mesure de rassurer Carlos Sainz, et notamment l'expertise reconnue de la marque à l'étoile dans l'optique du changement de réglementation moteur en 2026. L'Espagnol est, au final, un pion majeur, sinon central, sur l'échiquier des transferts, et la situation demeure bloquée en attendant sa décision. Celle-ci, il l'assure, est imminente.

"Au plus tard, une décision sera prise très prochainement. Je ne veux plus attendre", a ainsi déclaré Sainz. "Je pense que cela arrive à un point où cela me prend évidemment de la place dans la tête pendant quelques semaines et quelques mois, et je pense qu'il est évidemment temps de prendre une décision. Je ne suis toujours pas sûr d'une manière ou d'une autre, c'est toujours quelque chose dont je discute avec mon équipe et que je réfléchis. Ces quelques semaines ont été très mouvementées pour moi après le Canada. Je n'ai donc pas eu le temps de vraiment me poser et de prendre une décision. Et ce sera mon objectif dans les prochaines semaines."

Carlos Sainz décidera bientôt de son avenir.

Carlos Sainz décidera bientôt de son avenir.

Photo de: Francois Tremblay / Motorsport Images

Récemment, Sainz a expliqué que le choix était difficile, toujours dans l'optique de la nouvelle réglementation, car il est impossible de prédire qui sera performant avec les nouvelles monoplaces en 2026.

"Je pense que, en 2024, deviner qui sera le plus performant en 2026, c'est presque impossible", a-t-il ajouté. "Donc 2025 devient important à ce stade si je ne peux pas prédire 2026 et je ne sais pas qui va être le plus performant. Mais c'est aussi le long terme. Il s'agit également d'essayer de comprendre le côté unité de puissance. Il s'agit de comprendre la dynamique de l'équipe. Tous ces facteurs entrent en jeu lors de la prise de décision. C'est pourquoi cela prend du temps, et il me faut du temps pour prendre la décision."

De son côté, Alexander Albon attend aussi de savoir si Sainz choisira de le rejoindre chez Williams. "En vérité, de mon côté, je ne suis pas aussi opiniâtre ni perplexe quant à l'identité de mon coéquipier", explique ce dernier. "En termes d'expérience et de développement général de l'équipe, cela serait bien sûr bénéfique".

"Nous sommes sur ce long voyage, sur ce long projet, nous avons besoin de retours. Je repense à mes années chez Red Bull et lorsque j'ai rejoint Williams, il y avait beaucoup de choses que je pouvais apporter. Quel qu'il soit, je pense que ce serait un pilote expérimenté qui viendrait et, dans ce cas, ce serait important pour nous, surtout si nous voulons nous battre pour le milieu du peloton dans les prochaines années."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ocon cherche "un environnement où l'on se sent soutenu" pour 2025
Article suivant Leclerc croit encore au titre, "sinon ce ne serait pas bon signe"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France