Comment la simulation fait de Norris un meilleur pilote

partages
commentaires
Comment la simulation fait de Norris un meilleur pilote
Par :
25 févr. 2019 à 18:00

Lando Norris est convaincu que les simulations de course dont il est adepte, comme iRacing, font de lui un meilleur pilote en sport automobile.

Disposant d'un simulateur dernier cri à son domicile, Lando Norris est un véritable simracer et était récemment engagé aux côtés de Max Verstappen pour les 12 Heures de Bathurst sur iRacing. La course a malheureusement tourné court pour les deux hommes en raison d'un accident subi par leur coéquipier et directeur d'équipe Atze Kerkhof en début d'épreuve.

Lire aussi :

Quoi qu'il en soit, Norris trouve en cette discipline un moyen de parfaire son apprentissage pour être un pilote plus complet sur les circuits. "Il y a certainement des choses que l'on peut apprendre du point de vue de la stratégie", déclare le pilote McLaren F1. "J'aime particulièrement les courses d'Endurance et j'ai récemment essayé d'en faire une avec Max..."

"Nous passons des heures et des heures à préparer les réglages, et de ce côté-là, on apprend beaucoup sur différentes voitures. Une grande partie de ces connaissances sont utilisables avec une F1. On modifie la hauteur de caisse, les ailerons, le carrossage, l'angle de chasse, la pression des pneus, etc. On s'implique dans tout ça et on sait ce que fait chaque élément ainsi que les combinaisons – par exemple, si on prend cet aileron on peut baisser légèrement la hauteur de caisse à l'arrière, les choses comme ça. Parfois, les gens ne savent pas ça."

Lando Norris, McLaren MCL34

Le domaine de l'eSport a pris une envergure non négligeable ces dernières années avec la création de plusieurs championnats majeurs tels que la compétition officielle de la Formule 1, et certains pilotes sont désormais rémunérés. Quant à Norris, il participe surtout pour le plaisir.

"J'adore piloter sur le simulateur et faire des courses, y consacrer du temps et des efforts en espérant obtenir un bon résultat", poursuit l'Anglais. "Parfois, ce n'est pas un bon résultat parce que votre coéquipier se crashe au cinquième tour et vous ne pilotez pas beaucoup ! Consacrer ces heures, cette passion et cette motivation à une simple course de simulation, j'adore ça, vraiment."

Lire aussi :

"Je peux apprendre des gens comme Max [Verstappen] et de ceux qui pilotent sur un simulateur sans être de vrais pilotes dans la vie, ils savent beaucoup de choses sur la façon de bien régler une voiture. Pour la course que nous avons faite à Bathurst, nous avions un véritable ingénieur, nous avions un autre gars qui gère une entreprise de simulateurs aux Pays-Bas. Il y a beaucoup de sages dont on peut apprendre, et pas seulement des pilotes."

Article suivant
Essais Barcelone 2019 - Le programme de la deuxième semaine

Article précédent

Essais Barcelone 2019 - Le programme de la deuxième semaine

Article suivant

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Jeux vidéo
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu