Formule 1 GP d'Autriche

Les chiffres fous des pénalités du GP d'Autriche

La FIA a infligé 12 pénalités supplémentaires à huit pilotes après la réclamation portée par Aston Martin à l'issue du Grand Prix d'Autriche 2023 de Formule 1.

Carlos Sainz, Ferrari SF-23

Au cours du Grand Prix d'Autriche, la direction de course a dû examiner plus de 1200 cas de voitures ayant potentiellement posé leurs quatre pneus au-delà des limites de piste du Red Bull Ring, à chaque fois dans les virages 9 et 10, matérialisées par des lignes blanches. Dans une course de 71 tours, cela donne une moyenne de 17 potentielles infractions par tour, ou 60 pour chacun des 20 pilotes.

Une fois les cas examinés et les nouvelles pénalités appliquées, le classement final a été annoncé à 21h46, soit 4h51 après la publication des résultats provisoires. Six pilotes ont été rétrogradés : Carlos Sainz (de la quatrième à la sixième place), Lewis Hamilton (de la septième à la huitième place), Pierre Gasly (de la neuvième à la dixième place), Esteban Ocon (de la douzième à la quatorzième place), Nyck de Vries (de la quinzième à la dix-septième place) et Yuki Tsunoda (de la dix-huitième à la dix-neuvième place).

Ces changements font suite à l'identification par les commissaires de 83 cas confirmés de non-respect des limites de piste.

Hamilton a commis la première infraction de la course. Alors que le pilote Mercedes se battait avec sa W14, il est sorti large du virage 10 au quatrième tour. Il a également été le premier pilote à être sanctionné, écopant d'une pénalité de cinq secondes pour quatre infractions distinctes (toutes au virage 10) dès le huitième tour de la course.

Ocon a été le plus durement touché. Le Normand a écopé d'un total de 30 secondes de pénalités divisées en quatre sanctions (deux pénalités de 5 secondes, deux pénalités de 10 secondes). La FIA s'est basé sur le fait que quatre infractions entraînaient une pénalité de 5 secondes et qu'une cinquième infraction entraînait une pénalité de 10 secondes. Les comptes sont ensuite remis à zéro, ce qui signifie qu'un pilote doit dépasser les limites quatre fois de plus pour recevoir une nouvelle pénalité, de 5 secondes.

Esteban Ocon, Alpine A523

Esteban Ocon, Alpine A523

Ocon est resté dans les clous jusqu'au 27e tour, où il est sorti de la piste au virage 10. Par la suite, le pilote Alpine a commis un impair neuf fois de plus pour arriver en tête du classement des mauvais élèves. Toutes ses infractions ont été commises entre les tours 27 et 37.

George Russell et Zhou Guanyu ont été les deux seuls pilotes à terminer la course sans avoir été épinglés pour non-respect des limites de piste. Le vainqueur, Max Verstappen, l'a fait une fois, au virage 10 dans le 65e tour.

Aucune des pénalités supplémentaires n'a changé les positions aux championnats pilotes et constructeurs.

À noter que le directeur sportif d'Aston Martin, Andy Stevenson, a obtenu gain de cause pour l'équipe auprès de la FIA deux fois cette saison (en Arabie saoudite et en Autriche), permettant ainsi au Team Silverstone de gagner cinq points dans des décisions post-Grand Prix.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les notes du Grand Prix d'Autriche 2023
Article suivant Wolff ironise sur les craintes affichées par Horner sur les moteurs 2026

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France