Stroll positif au COVID-19 : Racing Point se défend

L'écurie Racing Point affirme avoir suivi toutes les procédures en vigueur quand Lance Stroll était indisposé, et finalement positif au nouveau coronavirus, au Grand Prix de l'Eifel.

Stroll positif au COVID-19 : Racing Point se défend
Charger le lecteur audio

Souffrant, Lance Stroll avait été contraint de déclarer forfait pour la course du Nürburgring, remplacé par Nico Hülkenberg chez Racing Point. Le Québécois a révélé ce matin, via les réseaux sociaux, qu'il avait alors contracté le COVID-19, avec un test positif réalisé le dimanche soir.

Lire aussi :

Des questions se posaient alors sur le rôle joué par Racing Point dans l'affaire, notamment en raison de certaines incohérences entre le discours de Stroll et celui du directeur d'équipe Otmar Szafnauer. Ce dernier vient d'apporter des clarifications dans un communiqué de presse, précisant notamment qu'un médecin n'avait pas jugé utile de réaliser un dépistage COVID-19 le samedi en Allemagne, et qu'il n'était donc pas nécessaire d'informer officiellement la FIA à ce sujet.

"Comme l'a déclaré Lance sur les réseaux sociaux ce matin, Racing Point est en mesure de confirmer qu'il a été testé positif au COVID-19 le dimanche 11 octobre", indique Szafnauer dans ce communiqué. "Lance avait quitté la 'bulle' de l'équipe en Allemagne le samedi 10 octobre car il n'était pas en mesure de courir en raison de l'effet de maux d'estomac récurrents."

"Lance avait fait état de maux d'estomac pour la première fois lors de la semaine du Grand Prix de Russie et a ensuite été testé négatif au COVID-19 à plusieurs reprises – ces dépistages ont été réalisés en adéquation avec les protocoles de la FIA et de Racing Point."

Otmar Szafnauer, Team Principal et PDG, Racing Point

"Il a également été testé négatif avant d'arriver en Allemagne lors du dépistage officiel pré-événement pour le Grand Prix de l'Eifel. Ses maux d'estomac sont revenus le samedi, ce qui a contraint Lance à déclarer forfait pour la course et à rester dans son motorhome, hors du paddock. Il a consulté un médecin qui ne pensait pas que ses symptômes soient ceux du COVID-19 et n'a pas jugé nécessaire de faire un dépistage. D'après ce bilan médical, il n'était pas nécessaire d'informer la FIA de la nature de la maladie."

"Lance est ensuite rentré chez lui, en Suisse, dans un avion privé, le dimanche matin. En adéquation avec le protocole de dépistage amélioré de Racing Point, selon lequel tous les membres de l'écurie font l'objet d'un test à leur retour d'un Grand Prix, Lance a fait un dépistage COVID-19 chez lui et a reçu un résultat positif le lendemain. Il a continué de s'isoler pendant dix jours à partir de la date du dépistage, en adéquation avec la réglementation locale. Il a reçu un résultat négatif ce lundi et se rendra au Grand Prix du Portugal."

"Tous les membres de l'équipe Racing Point présents au Grand Prix de l'Eifel sont rentrés au Royaume-Uni via un vol spécialement affrété et ont été testés négatifs à leur arrivée, puis à nouveau au moment du dépistage pré-événement pour le Grand Prix du Portugal."

Que Stroll n'ait contaminé aucun de ses collègues est une bonne nouvelle pour l'écurie, mais une incohérence subsiste néanmoins. Il s'agit de ces propos de Szafnauer, "ses maux d'estomac sont revenus le samedi", quand ce samedi-là, il affirmait : "Il ne se sent pas bien depuis la Russie. […] Hier soir, son estomac était un peu contrarié. Il a passé la soirée aux toilettes." On n'a donc pas le fin mot de l'histoire quant à la réelle chronologie des symptômes de Stroll.

partages
commentaires

Voir aussi :

Ferrari au GP du Portugal avec un diffuseur évolué

Mercedes ne prévoit pas de rebaptiser l'équipe "AMG"