Tsunoda encourage De Vries : "Il finira par y arriver"

Alors que Nyck de Vries peine à sortir la tête de l'eau cette saison, son coéquipier Yuki Tsunoda le soutient.

Nyck de Vries, Scuderia AlphaTauri, Yuki Tsunoda, Scuderia AlphaTauri

Le quart d'heure de gloire de Nyck de Vries, obtenu en remplaçant au pied levé Alexander Albon au Grand Prix d'Italie 2022 tout en marquant des points pour son premier départ en F1, semble très loin dans le temps compte tenu des grandes difficultés rencontrées par le Néerlandais cette année.

Recruté par AlphaTauri pour pallier le départ de Pierre Gasly, De Vries s'est illustré pour de mauvaises raisons, en étant régulièrement surclassé par son coéquipier Yuki Tsunoda tout en commettant de nombreuses erreurs en piste, alors que la direction d'AlphaTauri voyait dans le champion 2019 de F2 et Champion du monde 2020-21 de Formule E un leader naturel pour l'écurie.

Le #21 est aujourd'hui sur un siège éjectable, d'autant que Helmut Marko, conseiller spécial de Red Bull et responsable du programme des jeunes pilotes, se montre de plus en plus critique envers lui. Ce dernier reçoit néanmoins le soutien de son voisin de garage, Tsunoda, qui continue de croire en ses capacités.

"Nyck doit encore tout mettre bout à bout", a-t-il analysé pour Motorsport.com. "La vitesse est là, il a seulement besoin de trouver un bon rythme parce que jusqu'à présent, il a eu du mal en termes de constance pour la plupart des courses. Je pense qu'il finira par y arriver parce qu'avec ses précédents résultats, avec ce qu'il a réalisé, il a montré qu'il pouvait le faire. Je suis donc sûr qu'il y arrivera."

Nyck de Vries et Yuki Tsunoda en tournage pour la F1 dans le paddock de Bakou.

Nyck de Vries et Yuki Tsunoda en tournage pour la F1 dans le paddock de Bakou.

Yuki Tsunoda a lui aussi été dans une situation inconfortable au sein d'AlphaTauri : en 2021, pour sa première saison en catégorie reine, le Japonais a enchaîné les contre-performances quand Gasly se battait régulièrement pour les points.

Tsunoda ne voit cependant pas de similitudes entre sa trajectoire et celle de De Vries. "Je pense que la situation est différente avec Nyck. Lors de ma première année en F1, ce n'était pas seulement ma faute et ils [AlphaTauri] le savaient probablement", a-t-il affirmé. "C'était ma troisième année en Europe. Deux ans auparavant, j'étais au Japon et je n'avais jamais couru en Europe. Donc ils savaient que j'avais besoin de plus d'expérience."

"Et en même temps, j'ai au moins montré mon rythme de façon constante. Peut-être pas en course mais au moins [sur un tour]. Je pense que Nyck a montré un bon rythme en essais libres et lors de quelques séances de qualifications. Il manque de chance parce que nous n'avons pas la voiture la plus rapide en ce moment, donc c'est difficile d'obtenir de bons résultats et de montrer de bonnes performances."

Propos recueillis par Filip Cleeren

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton a une proposition pour stopper les dominations en F1
Article suivant Leclerc : "Important de confirmer les bonnes sensations du Canada"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France