Vettel et le slalom impossible dans un trafic "ridicule"

Le pilote Ferrari est revenu sur le trafic qui s'est présenté devant lui à la fin de la Q2 sur le Circuit Gilles Villeneuve.

Vettel et le slalom impossible dans un trafic "ridicule"
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, sort du garage
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari SF71H fête sa pole position dans le Parc Fermé
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Sebastian Vettel, Ferrari lors de la conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing

Sebastian Vettel est revenu sur un épisode étonnant survenu lors de la deuxième partie des qualifications, samedi à Montréal. Alors lancé dans un tour rapide avec un train de pneus hypertendres, le pilote Ferrari s'est retrouvé englué dans un trafic incroyable dans la longue ligne droite de retour, le contraignant à avorter plus tôt que prévu un tour qui, heureusement, n'était probablement pas voué à être achevé.

Qualifiant l'incident de "ridicule" par radio alors qu'il regagnait son stand, le quadruple Champion du monde s'est étonné de la lenteur de Valtteri Bottas, Nico Hülkenberg, Carlos Sainz et Kevin Magnussen, qui préparaient tous une ultime tentative dans cette Q2.

"Je voulais avoir un aperçu [des pneus hypertendres] et voir où ça nous plaçait", explique Sebastian Vettel. "Ça ne m'était jamais arrivé, quatre voitures qui étaient, je ne sais pas, à 100 km/h maximum, et s'ils n'étaient pas prévenus, ils ne regardaient pas, je ne sais pas ce qu'ils faisaient."

"Évidemment ils essayaient tous de trouver un créneau pour leur tour rapide, mais j'arrivais à pleine vitesse et j'ai dû relâcher. Il n'y avait aucune chance de slalomer entre eux. C'était un peu surprenant, il n'y avait rien à faire pour moi." 

L'incident n'a pas eu de répercussion, d'autant que Vettel a signé quelques instants plus tard la pole position, et les commissaires ne se sont pas penchés dessus. Impliqués dans ce trafic dense, Kevin Magnussen estime que tous les pilotes ont essayé de faire de leur mieux.

"J'étais assez surpris également", confie le Danois. "Il [Vettel] était dans un tour rapide, donc nous avons tous essayé de nous ôter de son chemin. Mais on essaie aussi de rester en dehors de la trajectoire des autres voitures, de ne pas d'avoir d'accident, tout en regardant dans les rétroviseurs.'

"Ce n'est pas une situation facile. Que faut-il faire ? Pas grand-chose je pense. C'était une situation un peu malheureuse, nous étions tous regroupés. Puisque tout le monde a essayé de s'écarter de son chemin, on a tous freiné, et nous étions vraiment lents dans une portion rapide du circuit pour le laisser passer."

"Je suis arrivé et j'ai vu trois voitures à l'arrêt, alors j'ai regardé dans mes rétroviseurs et j'ai vu qu'il n'était pas loin, donc j'ai fait pareil. Nous avons tous fait ça, les quatre voitures ont essayé de le laisser passer. C'était un peu le bazar, mais je ne sais pas ce que l'on pouvait faire d'autre."

Spectateur impuissant depuis le muret des stands de l'écurie Haas, Günther Steiner a souligné à quel point une situation aussi particulière et rare était "impossible" à gérer à distance pour l'équipe.

"Nous ne pouvons pas gérer ça. Nous ne savons pas ce que les autres voitures font, donc on ne peut pas dire à notre pilote 'va à droite, va à gauche'", plaide-t-il. "Tous les autres se sont écartés de la trajectoire, Kevin savait qu'il arrivait, il était hors de la trajectoire, mais nous ne jouons pas entre les équipes."

partages
commentaires
Les évolutions qui ont aidé Ferrari à signer la pole
Article précédent

Les évolutions qui ont aidé Ferrari à signer la pole

Article suivant

La cohésion d'équipe testée par les contre-performances chez Williams

La cohésion d'équipe testée par les contre-performances chez Williams
Charger les commentaires
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021