Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
45 jours
09 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
101 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
136 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
150 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
178 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
185 jours
12 sept.
Course dans
192 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
209 jours
10 oct.
Course dans
219 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
234 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
241 jours
07 nov.
Course dans
248 jours

Vettel : Je n'étais pas "au sommet de ma forme" en 2018

Sebastian Vettel a reconnu qu'il n'avait pas été "au sommet de sa forme" lors de la saison 2018 de F1, même s'il sait que Ferrari et lui peuvent progresser en vue de 2019.

Vettel : Je n'étais pas "au sommet de ma forme" en 2018

Après dix Grands Prix sur les 21 de la saison, Vettel était en tête du championnat pour huit points face à Lewis Hamilton. Puis est arrivé le GP d'Allemagne, à partir duquel l'Allemand n'a inscrit que 156 points et signé une seule victoire contre 245 unités et huit succès pour le Britannique, sacré Champion du monde à Mexico.

La seconde partie d'année aura été marquée par un certain nombre d'erreurs de la part du quadruple Champion du monde, dont sa sortie de piste en Allemagne et ses têtes-à-queues dans la lutte contre un rival en Italie, au Japon et aux États-Unis.

Au moment de revenir sur cette saison, Vettel de déclarer : "Naturellement, avec l'année que j'ai connue, je ne pense avoir eu aucun problème à reconnaître quand j'ai une erreur. En sachant comment les choses peuvent rapidement mal tourner, comment les choses auraient pu se passer différemment cette année, il faut que je revois des choses, mais il y a d'autres choses qui, je pense, se sont mal passées et qui n'ont pas besoin de beaucoup d'examen et d'être trop sur-compliquées."

Lire aussi :

"Je pense que je sais quoi faire. Assurément, ici et là, en y repensant, je n'ai pas été au sommet de ma forme. Donc, je regarde d'abord vers moi, je pense que je peux être meilleur que ce que j'ai été parfois cette année.

Si la mauvaise passe de Vettel explique une partie des difficultés de la Scuderia en seconde moitié de saison, le fait que l'écurie ait remporté quatre de ses six victoires lors des dix premiers GP prouve également qu'elle a emprunté la mauvaise direction au niveau de son développement, et notamment au moment d'apporter d'importantes évolutions pour la tournée asiatique.

Une fois ces dernières retirées, à partir du GP  des États-Unis, les performances sont redevenues bonnes. "Nous avons fait un pas en arrière à la fin de l'année, ce qui nous a permis d'être à nouveau plus compétitifs, mais je pense que nous avons compris ce qui s'est mal passé", a déclaré Vettel. "Je pense que nous appris beaucoup de leçons, ça a été une année difficile globalement."

"Je pense que l'équipe est forte et [qu'elle] a du potentiel mais, assurément, beaucoup de choses se sont passées au sein de l'écurie. Le décès de notre président, M. Marchionne a évidemment eu un impact et a été difficile. C'est à nous de nous pencher sur chaque petit détail et de nous assurer que nous sommes un groupe plus fort."

Statistiquement, toutefois, 2018 est la meilleure saison de la Scuderia Ferrari depuis 2008, avec six succès au total. Pour l'Allemand, il ne faut pas écarter le positif. "Nous avons également eu beaucoup de courses où nous avons tiré le maximum de la voiture et du package, et où j'ai senti que j'avais fait tout ce que je pouvais. J'étais content de cela."

"Pour l'instant, je dois prendre un peu de temps pour tout arrêter. Nous avons un peu de temps pour digérer et analyser. Je ne pense pas qu'il faille que je renverse tout, mais je dois clairement en ajuster et devenir plus fort."

partages
commentaires
Trois jours après, Toro Rosso remercie Hartley

Article précédent

Trois jours après, Toro Rosso remercie Hartley

Article suivant

Wolff : Bottas va "disparaître" pour recharger ses batteries

Wolff : Bottas va "disparaître" pour recharger ses batteries
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021