Réactions
MotoGP GP d'Espagne

Bastianini a connu sa course "la plus dure" de l'année

En difficulté avec l'avant tout au long du Grand Prix d'Espagne, Enea Bastianini a vécu une course compliquée, durant laquelle il n'a jamais été à l'aise. Il a néanmoins sauvé les meubles en marquant quelques points.

Enea Bastianini, Gresini Racing

S'il a remporté deux courses depuis le début de la saison et est pour l'instant le seul à avoir réalisé cette performance, Enea Bastianini a connu des Grands Prix plus compliqués, notamment les deux derniers au Portugal et en Espagne. Parti à la faute à Portimão, il a été ralenti par un manque de feeling à l'avant à Jerez et n'a pas été en mesure de résoudre le problème avec son équipe.

Qualifié en 11e position, il a longtemps évolué au neuvième rang avant de parvenir à doubler Marco Bezzecchi dans le dernier tour pour s'emparer de la huitième place.

"Ma course n'a pas été très bonne mais on le savait depuis le premier jour car j'ai compris que ce n'était pas ma piste cette année", a-t-il déclaré. "On a beaucoup modifié la moto durant le week-end mais rien n'a changé. Ce matin on a passé un bon cap avec la moto mais pas suffisamment pour être compétitifs en course. Au final c'était important de marquer quelques points, pour le championnat mais aussi pour moi."

"En termes de places, j'aurais voulu faire un peu mieux mais malheureusement, je n'ai jamais eu de feeling avec la moto. On a décroché le mieux qu'on pouvait, en défendant notre place."

"J'ai essayé de refaire mon retard en course mais je n'étais pas à l'aise, je perdais l'avant à chaque virage. À un moment donné j'ai pensé que je pourrais me contenter [de la neuvième place] mais dans le dernier tour j'ai vu que Bezzecchi était proche et j'ai décidé d'en faire plus pour aller le chercher. Au final, j'y suis parvenu mais je ne peux pas dire que je suis content d'une huitième position, ce n'est pas le résultat que je vise."

"Le championnat est encore long"

Enea Bastianini derrière Marco Bezzecchi

Enea Bastianini derrière Marco Bezzecchi

Leader du championnat après les courses de Losail, Mandalika et Austin, l'Italien a vu Fabio Quartararo et Aleix Espargaró le dépasser et totalise désormais 20 points de retard sur le pilote Yamaha. Néanmoins, il relativise les difficultés rencontrées à Jerez et ne s'inquiète pas outre mesure pour les prochains Grands Prix : "Ça peut arriver qu'une course ne se passe pas comment on le souhaite mais le championnat est encore long et on aura surement d'autres occasions d'être parmi les protagonistes".

Toutefois, il reconnaît que si sa course a été "discrète", elle n'en a pas moins été difficile : "Ça a été la course la plus dure pour moi cette année, mais je ne pense pas que ça soit un problème pour l'avenir. Ce sont des choses qui arrivent. On verra."

Confiant sur le potentiel de son package, bien qu'il soit de 2021, le pilote Gresini espère malgré tout trouver des réponses lors du test de ce lundi. "Je vais essayer le nouveau carénage et d'autres choses sur la moto. C'est important pour moi d'être rapide pour comprendre si c'est un problème de réglages ou si ça vient de mon style sur cette piste", a-t-il ajouté.

"Je n'ai pas eu de confiance avec l'avant donc on va principalement se concentrer là-dessus, et puis j'aimerais avoir une moto un peu plus stable, ce qui n'a pas trop été le cas en course. Disons qu'on aimerait résoudre ça le plus rapidement possible."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Miller a perdu son combat après 20 tours "stressants"
Article suivant Test Jerez - Zarco en tête, Nakagami se fait mal au genou

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France