Binder pilote à nouveau la KTM comme il le faut

Brad Binder espère avoir trouvé un style de pilotage qui convient mieux à la KTM ce vendredi à Misano. Il a été le plus rapide de la journée.

Binder pilote à nouveau la KTM comme il le faut
Charger le lecteur audio

Brad Binder est venu troubler l'hégémonie des Yamaha ce vendredi à Misano. Les pilotes Yamaha avaient dominé toutes les séances d'essais il y a une semaine, au GP de Saint-Marin, et la série s'est poursuivie dans cette première journée du GP d'Émilie-Romagne, grâce à Fabio Quartararo dans les Essais Libres 1. Binder y a mis fin dans les Essais Libres 2 en réalisant le meilleur temps en fin de séance, 0"002 devant Takaaki Nakagami et 0"016 devant Quartararo.

"De très bons EL2", résume le Sud-Africain. "Dans les EL1 nous avons eu des problèmes mais j’ai fait tout ce qu’il fallait pour progresser dans les EL2. Nous avons fait de gros progrès et je me sentais bien mieux sur la moto dans les deux dernières sorties. Dans l’ensemble, je pense que cela nous a permis d’améliorer les temps. Ces derniers jours, je me sentais bloqué avec mes sensations. Je suis content et nous verrons ce qu’il se passera demain."

Binder a réalisé le meilleur temps en suivant Maverick Viñales, auteur de la pole la semaine dernière : "J’ai pu voir ce qu’il faisait. Il est celui qui arrive à être rapide tout le temps. Il arrive à garder beaucoup de vitesse en courbe, ce qui est un peu plus dur pour moi en ce moment. Je me sentais mieux au freinage dans les virages lents. C’était bien de voir que nous avons deux façons différentes de faire le temps."

Lire aussi :

Brad Binder n'a pris qu'une 12e place décevante au GP de Saint-Marin. Il a trouvé de meilleurs réglages sur la KTM : "Nous avons testé beaucoup de choses. Les tests [de mardi] ont été positifs. Nous avons travaillé sur les passages en courbe, nous avons travaillé pour utiliser l’adhérence mais je pense que j’ai cherché des choses qui ne conviennent pas au style de notre moto. Dès que j’ai commencé à piloter la moto comme une KTM, en faisant ce que nous pouvons, j’ai pu faire un bon tour. Je vais le garder à l’esprit pour demain et nous verrons ce que nous pourrons faire sur beaucoup de tours."

"Nous avons fait de bons changements, ce qui m’a donné un gros avantage dans la façon de ralentir la moto. Quand j’accélère, j’ai vite de l’adhérence. Nous avons trouvé ça dans la deuxième sortie des EL2. J’ai fait plus de 20 tours et j’avais plus d’adhérence. Dès que j’ai mis un pneu neuf, j’ai senti l’avantage. Demain, je vais tout donner et essayer de conserver cette confiance dans les freins et à l’accélération. C’était dur de trouver des sensations ici. J’ai vécu plusieurs journées difficiles. Je vais essayer de garder cette confiance demain."

Binder arrive mieux à appréhender la forte adhérence sur la piste : "Je pense que le principal facteur est ce niveau très élevé d’adhérence. À Jerez, avec des conditions très difficiles, l’adhérence était très faible l’après-midi. À Brno, il y avait très peu d’adhérence. C’est la première piste qui offre autant d’adhérence, avec peu de dégradation entre le premier et le dernier tour. Le week-end dernier, nous avons vu des pilotes faire leur meilleur tour dans le dernier tour. Sur les autres pistes, nous perdions plusieurs secondes. Je pense que c’est pour ça que j’ai un peu plus de mal mais je suis ravi que nous ayons progressé. La semaine dernière a été difficile pour toutes les KTM mais cette journée est bien meilleure. Je reste sur un week-end difficile et je vais essayer de rendre ce week-end meilleur."

partages
commentaires
Zarco a fait son meilleur temps avec une moto endommagée
Article précédent

Zarco a fait son meilleur temps avec une moto endommagée

Article suivant

Suzuki : "Nous sommes satisfaits et avons deux pilotes solides"

Suzuki : "Nous sommes satisfaits et avons deux pilotes solides"