Crutchlow se sent différent des "robots corporate" des autres équipes

La franchise et le langage parfois fleuri de Cal Crutchlow ont fait de lui un personnage à part en MotoGP. Le nouveau pilote d'essais de Yamaha estime que cette attitude lui a permis de gagner une popularité singulière auprès des supporters.

Crutchlow se sent différent des "robots corporate" des autres équipes

Les grilles de départ du MotoGP vont perdre l'un de leurs personnages les plus truculents cette année puisque Cal Crutchlow a renoncé à une place de titulaire, le team LCR s'étant séparé de lui et l'offre d'Aprilia ne l'ayant pas séduit. Au cours de ses dix saisons dans la catégorie, le Britannique s'est illustré par un franc-parler qui tranche avec le discours de plus en plus policé de la majorité de ses concurrents.

Si cette sincérité a pu lui jouer des tours, les constructeurs se méfiant d'une telle liberté de parole, elle a également contribué à faire de Crutchlow un personnage apprécié des passionnés et de certains sponsors. Le principal intéressé estime que son attitude lui a permis de gagner un certain respect auprès du public.

"Je dis ce que je dis parce que c'est ce en quoi je crois", a déclaré à Crash.net celui qui est désormais pilote d'essais de Yamaha. "Que ce soit bien ou pas de le dire, il est difficile de le savoir ! Mais je ne vais pas mentir, je dirai la vérité ou ce que je ressens. C'est pour ça que j'ai de bonnes relations avec les médias – oui, c'est sûr, ils m'ont parfois mis dans la merde, mais au final les gens m'ont respecté parce que j'étais différent."

Lire aussi :

"Je suis différent des robots qui donnent tous l'image corporate et les réponses corporate que les constructeurs attendent. Je pense que ça a bien fonctionné pour moi, et aussi pour mes sponsors. J'ai gardé les mêmes sponsors de nombreuses années, je figure parmi les athlètes avec qui Monster est lié depuis le plus longtemps."

Cal Crutchlow attribue cette popularité singulière à une certaine simplicité, sa sincérité le rendant plus proche du public que des pilotes selon lui assez déconnectés des réalités, même s'il a conscience que ce comportement peut à l'inverse déplaire à certains.

"Je crois que c'est lié à ma personnalité. Je suis plus proche [des gens] – les gens ont tendance à nous voir comme des héros ou quelque chose que nous ne sommes pas. Nous sommes juste bons dans notre boulot. Comme d'autres sont bons dans leur boulot. Je pense que c'est pour ça que j'ai eu un bon lien avec les gens qui ne sont pas impliqués [dans le monde de la course], parce qu'au final ils ne sont pas différents de moi. Alors que, comme on le sait, beaucoup de pilotes pensent qu'ils sont au dessus des autres parce qu'ils sont dans une situation privilégiée."

"Mais au final, j'ai toujours dit ce que je ressentais et on lit en moi comme dans un livre ouvert. Si certains le prennent comme de l'arrogance ou quoi que ce soit, ça me va. Je pourrai quand même dormir tranquille. Mais je crois que les gens m'apprécient grâce à ça."

Lire aussi :

Cette sincérité a poussé Cal Crutchlow à éviter les luttes politiques au cours de ces dix saisons au plus haut niveau mais il reconnaît aujourd'hui une certaine lassitude, appuyée par le rythme éreintant des saisons, avec des déplacements aux quatre coins de la planète qui l'ont souvent tenu éloigné de ses proches. Père d'une fille depuis 2016, celui qui sera en charge des essais sur la Yamaha a déjà demandé à sa nouvelle équipe de lui ménager du temps pour pouvoir rester auprès de sa famille.

"La chose la plus importante est que je veux emmener Willow [sa fille] à l'école. J'ai déjà essayé de prévoir avec Yamaha de ne pas faire d'essais quand elle ira à l'école pour la première fois. C'est important pour moi et sincèrement, je pense que je me suis arrêté au bon moment."

"Ce qui ne me manquera pas, et ce qui explique ma décision, ce sont les voyages et l'aspect politique de la compétition. J'ai fait avec pendant longtemps, je pense que j'ai fait un bon travail pour gérer ça du mieux possible, mais on ne peut pas gérer ce qu'il se passe entre constructeurs, les règlements, etc. C'est ce qui ne me manquera pas. Mais peut-être que c'est juste que je n'aime pas me conformer aux règles !"

partages
commentaires

Voir aussi :

Johann Zarco : sérénité et "grandes ambitions" pour attaquer 2021
Article précédent

Johann Zarco : sérénité et "grandes ambitions" pour attaquer 2021

Article suivant

Pour Lorenzo, la Yamaha n'est plus aussi complète qu'à son époque

Pour Lorenzo, la Yamaha n'est plus aussi complète qu'à son époque
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021