MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

EL3 - Meilleur temps pour Morbidelli et grosse chute pour Quartararo

Fabio Quartararo a terminé les EL3 du Grand Prix d'Aragón dans le gravier, victime d'une lourde chute qui l'a privé de la fin du roulage matinal.

EL3 - Meilleur temps pour Morbidelli et grosse chute pour Quartararo

La troisième séance d'essais libres du Grand Prix d'Aragón s'est tenue ce matin une heure plus tard qu'initialement prévu, à la suite d'un changement de programme décidé vendredi dans la soirée. Au vu des conditions particulièrement froides observées hier matin lors des premiers essais, un premier report d'une demi-heure avait été entériné pour ces EL3, avant que les pilotes n'expriment leurs inquiétudes, toujours vives, à la Commission de sécurité. Les instances ont dès lors convoqué les équipes afin de parvenir à un consensus sur le nouvel horaire à appliquer et décidé de décaler d'une heure l'entame des deux journées restantes, ce qui impactera également l'heure des qualifications et des courses.

Malgré ces précautions, il n'y avait toujours que 11°C dans l'air lorsque les MotoGP ont quitté la pitlane du MotorLand ce matin à 10h55 et la piste affichait un petit 14°C. Chacun observait toutefois avec soulagement que le vent a fortement faibli par rapport aux derniers jours, ce qui contribuera à réchauffer quelque peu l'atmosphère pour la suite du week-end.

Lire aussi :

Privé du top 10 à la dernière minute des EL2 et convaincu vendredi soir que le froid l'empêcherait sans doute de remonter au classement ce matin, Johann Zarco a décidé de rester au stand jusqu'à la fin du premier quart d'heure de la séance. Lorsqu'il a quitté la pitlane, il suivait de quelques minutes à peine Maverick Viñales, leader vendredi, et Joan Mir, "meilleur des autres" hier derrière les Yamaha.

À cet instant, Fabio Quartararo menait la séance en 1'49"106, quelques centièmes devant Takaaki Nakagami. Le meilleur temps de vendredi se trouvait encore à 1"3 à ce stade de la séance, mais déjà on pouvait entrevoir la possibilité d'améliorations au classement combiné, paramètre déterminant en vue des qualifications.

Le Japonais a poursuivi son effort avec réussite puisqu'il est parvenu à prendre les rênes de la séance en descendant très nettement dans la fenêtre des 1'48. Premier pilote à avoir ainsi amélioré sa performance d'hier, Nakagami s'est porté au quatrième rang du classement combiné. À dix minutes de la fin, Joan Mir s'est momentanément hissé au troisième rang de la séance, mais sans encore parvenir à améliorer son meilleur temps personnel du week-end. Il en a été de même pour Franco Morbidelli quand il s'est à son tour porté à la troisième place.

Dans la foulée, Jack Miller est devenu le premier à placer une Ducati dans le top 10 si précieux du classement combiné, en améliorant à son tour sa performance d'hier. Plusieurs minutes plus tard, cependant, le chrono du pilote australien allait être annulé, ce tour ayant été réalisé sous drapeau jaune. Voilà qui a fait dégringoler le pilote Pramac à l'exact opposé du classement et provoqué chez lui une nouvelle colère.

Ce qui a engendré l'annulation de ce chrono, c'est l'accident de Fabio Quartararo, survenu à huit minutes de la fin de la séance. La chute du leader du championnat a été sévère, le pilote se faisant catapulter par sa moto en passant sur le vibreur entre les virages 13 et 14. Le Français a été évacué sur une civière, ayant pris un coup assez fort sur le côté gauche du corps et particulièrement, semble-t-il, au niveau de la hanche.

Déjà parti à la faute hier, il reste qualifié directement pour la Q2 grâce à son temps d'hier, mais a été transféré au centre médical afin d'y être examiné. Les premières nouvelles qui en sont parvenues sont rassurantes, car en dépit de douleurs à la hanche, les radios ont exclu toute fracture.

Toujours pas de Ducati dans le top 10

En poursuivant son attaque après sa première amélioration, Franco Morbidelli est parvenu à déloger Takaaki Nakagami de la première place. Devenu le deuxième pilote, après Maverick Viñales hier, à entrer dans la fenêtre des 1'47, il n'a certes pas fait mieux que l'Espagnol, mais son chrono de 1'47"859 allait rester comme le meilleur de cette séance.

Tour à tour, Pol Espargaró, Álex Márquez puis Cal Crutchlow se sont eux aussi mis à l'abri en prenant un léger avantage sur Nakagami. Joan Mir est parvenu à inviter sa Suzuki dans ce petit groupe dans son dernier tour, alors que la seconde GSX-RR, celle d'Álex Rins, était sauve elle aussi grâce à son septième temps.

Aleix Espargaró est lui aussi parvenu à confirmer sa place dans le top 10. Au final, les dix pilotes les plus rapides d'hier sont toujours directement qualifiés pour la Q2, bien que leur ordre ait été modifié ce matin.

Outre Quartararo, un autre prétendant au titre a été victime d'un accident ce matin. Andrea Dovizioso est en effet tombé au virage 6 peu avant l'entrée dans le dernier quart d'heure. S'il a pu reprendre la piste, le pilote italien a dû se contenter de la 11e place finale de la séance et de la 13e seulement au classement combiné, où il figure comme le pilote Ducati le plus rapide. Aucune Desmosedici n'a donc pu se hisser ce matin dans le top 10 et toutes devront en passer par la Q1 pour se qualifier.

Les pilotes MotoGP reprendront la piste à 14h10 pour les EL4, ultime séance de roulage avant les qualifications.

Spain Grand Prix d'Aragón - Essais Libres 3

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Italy Franco Morbidelli Yamaha 17 1'47.859    
2 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 16 1'48.314 0.455 0.455
3 Spain Pol Espargaró KTM 18 1'48.319 0.460 0.005
4 Spain Joan Mir Suzuki 14 1'48.322 0.463 0.003
5 Spain Álex Márquez Honda 19 1'48.403 0.544 0.081
6 Japan Takaaki Nakagami Honda 17 1'48.374 0.515  
7 Spain Álex Rins Suzuki 18 1'48.633 0.774 0.259
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 16 1'48.653 0.794 0.020
9 Portugal Miguel Oliveira KTM 18 1'48.754 0.895 0.101
10 South Africa Brad Binder KTM 17 1'48.837 0.978 0.083
11 Italy Andrea Dovizioso Ducati 15 1'48.900 1.041 0.063
12 Spain Maverick Viñales Yamaha 16 1'48.912 1.053 0.012
13 Italy Pecco Bagnaia Ducati 19 1'48.953 1.094 0.041
14 Italy Danilo Petrucci Ducati 17 1'49.074 1.215 0.121
15 France Fabio Quartararo Yamaha 16 1'49.106 1.247 0.032
16 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'49.203 1.344 0.097
17 Germany Stefan Bradl Honda 19 1'49.244 1.385 0.041
18 Spain Tito Rabat Ducati 20 1'49.283 1.424 0.039
19 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 18 1'49.368 1.509 0.085
20 Australia Jack Miller Ducati 17 1'48.576 0.717  
21 France Johann Zarco Ducati 13 1'49.910 2.051 1.334

partages
commentaires
Les pilotes inquiets et démunis face à la hausse des cas de COVID-19

Article précédent

Les pilotes inquiets et démunis face à la hausse des cas de COVID-19

Article suivant

Pas de fractures pour Fabio Quartararo, mais des douleurs à la hanche

Pas de fractures pour Fabio Quartararo, mais des douleurs à la hanche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie EL3
Lieu MotorLand Aragón
Auteur Léna Buffa
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020