Quartararo ne comprend pas pourquoi il a "tout perdu"

Fabio Quartararo a manqué d'adhérence et de traction durant le Grand Prix de Teruel, ce qui reste un mystère pour lui. Le Français est impatient d'arriver à Valence, où il pense être en mesure de se relancer.

Quartararo ne comprend pas pourquoi il a "tout perdu"

La deuxième course sur le MotorLand Aragón s'est mieux déroulée que la première pour Fabio Quartararo, mais elle a également été difficile et lui vaut de perdre huit points au championnat. Le pilote du team Petronas a vu l'arrivée à la huitième position, derrière deux de ses principaux adversaires pour le titre, Joan Mir, encore présent sur le podium, et Maverick Viñales, alors qu'il était optimiste après un warm-up encourageant.

"Je ne suis pas vraiment satisfait, parce que ce matin, au warm-up, on a trouvé quelque chose de positif, on se sentait performants", a expliqué Quartararo. "Mais j'ai tout perdu en course. Ce n'était pas très facile. Je suis content de quitter Aragón parce qu'on a été en difficulté tous les jours pendant deux semaines. Je vais vraiment me concentrer sur Valence maintenant. Je suis certain que Valence sera une meilleure piste pour nous, avec moins de dégradation des pneus. Je pense qu'on sera rapides et constants, pas comme ici."

Franco Morbidelli, son équipier, a pourtant réussi à s'imposer ce week-end. L'Italien dispose d'une machine légèrement différente, la Yamaha de 2019, mais Quartararo estime que la différence se fait dans leur façon de contrôler la machine. "C'est une question de style de pilotage. On a plus ou moins la même moto, on a débuté avec les mêmes pneus. C'est sûr que c'est lié au style de pilotage. Il a été été très bon. On doit comprendre pourquoi on a été si lents en course."

Lire aussi :

Après un mystérieux problème de pression de pneu avant dans la première course, que Michelin attribue aux choix du team Petronas mais que Quartararo pense lié à son style de pilotage, des soucis d'adhérence ont encore perturbé la course du Français, dans les phases d'accélération. Une nouvelle fois, il peine à trouver une explication à ce problème.

"Le problème était que quand j'étais derrière, je voulais ouvrir [l'accélérateur] comme je le faisais en EL4, faire des 1'48"5, 1'48"4. Dès que j'ouvrais, je perdais de l'adhérence très brutalement. C'est pour ça que je ne suis pas très content, parce que ce matin, j'étais très content de nos changements, mais dès que la course a débuté, je n'avais pas de sensations dans le premier tour, pas d'adhérence, pas de traction. C'est très étrange. Je n'ai aucune idée de pourquoi, mais c'est étrange."

Comme la semaine dernière, Quartararo estime que son choix de gommes, un medium à l'avant comme à l'arrière, n'est pas la source de ses difficultés. "Le pneu était OK. Franco a gagné et a fait une course incroyable avec deux medium, avec une Yamaha. Donc le choix de pneus était bon."

Le pneu avant n'a pas posé les mêmes problèmes que dans la première course en Aragón : "Je n'ai pas vraiment regardé la pression du pneu. Mais il semble que c'était bon. Il ne m'en ont pas parlé dans le meeting avec l'équipe. Je pense que c'était OK."

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

partages
commentaires
Championnat - Mir creuse son avance, Morbidelli se fait menaçant

Article précédent

Championnat - Mir creuse son avance, Morbidelli se fait menaçant

Article suivant

Joan Mir heureux d'avoir géré intelligemment sa course

Joan Mir heureux d'avoir géré intelligemment sa course
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021